Droits TV

Classement des droits TV de Ligue 1 2013-14

Même si le reversement des montants des droits TV de Ligue 1 pour la saison 2013-14 n’a pas encore été officiellement validé – le reversement est suspendu à la décision de justice concernant l’homologation du résultat de la rencontre opposant le FC Nantes au SC Bastia – une première projection a été élaborée par la LFP et divulguée au grand public. Ecofoot.fr vous dévoile le classement intégral et les évolutions par rapport à la saison dernière.

Pour la saison 2013-14, la LFP reversera la somme de 487,9 M€ de droits TV aux vingt clubs ayant participé au championnat de Ligue 1. La redistribution est en léger recul (-1,8M€ soit -0,38%) par rapport à la saison 2012-13. Alors que les droits TV n’ont pas évolué entre les deux saisons, ce léger écart s’explique par une taxation différente.

A l’image des saisons précédentes, le classement des droits TV ne correspond pas en tout point aux résultats sportifs. Si le PSG occupe logiquement la tête du classement avec 44,685 M€ (progression de 1,26% par rapport à l’an dernier), l’AS Monaco ne se situe qu’au septième rang alors que le club de la Principauté a terminé dauphin du PSG.

Ces différences entre classement sportif et revenus télévisuels s’expliquent par les critères retenus par la LFP pour réaliser son calcul. Si le classement sportif de la saison écoulée constitue le principal critère donnant lieu à des variations entre les revenus des différents clubs ; les résultats sportifs et le nombre de diffusions TV en choix 1 et 2 sur les cinq dernières saisons rentrent également en ligne de compte. Enfin, une partie des revenus est soumis à l’obtention de la licence club. Les dernières saisons passées en Ligue 2 pénalisent fortement l’AS Monaco dans la distribution des droits TV pour l’édition 2013-14.

Quatre clubs concernés par l’affaire FC Nantes – SC Bastia

Grâce à la prise en compte des différents critères, l’OL et l’OM sont les deux grands gagnants de cette redistribution. Alors que les deux clubs ont terminé respectivement 5ème et 6ème de Ligue 1, ils se situent au deuxième et troisième rang du classement des droits TV. Cependant, malgré sa deuxième place au classement, l’OM enregistre tout de même une baisse de 6,1 M€ par rapport à ses revenus TV de Ligue 1 de la saison dernière. L’OL accuse également un recul de près de 3 M€.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot
  • Bénéficier de nos meilleurs contenus au format magazine
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • Outre l’OL et l’OM, onze formations accusent un recul de leurs droits TV de Ligue 1 par rapport à la saison dernière. Le plus grand perdant est l’OGC Nice qui affiche une baisse de recettes de 9,5 M€ par rapport à l’édition 2012-13. Le club azuréen souffre d’une amplitude vertigineuse de ses résultats sportifs : alors que les Aiglons avaient terminé au quatrième rang la saison dernière, le club azuréen n’a guère fait mieux que dix-septième en 2013-14.

    ogc nice droits TV

    Le club de Jean-Pierre Rivere, l’OGC Nice, subit la plus forte baisse de ses revenus audiovisuels par rapport à l’exercice précédent.

    Enfin, l’affaire Touré lors de la rencontre FC Nantes – SC Bastia a des incidences importantes dans la répartition des droits TV. Tant que le verdict final de la justice n’a pas été prononcé, le versement des recettes aux différentes formations de Ligue 1 est bloqué. Quatre clubs sont directement concernés par l’affaire : les deux principaux protagonistes mais aussi le FC Lorient et Toulouse FC. En effet, si le verdict final donnait raison aux Canaris, le FC Nantes dépasserait à la différence de but les deux clubs précédemment cités. Un verdict en la faveur du FC Nantes entrainerait alors une diminution des revenus de Lorient et du TFC. Le verdict final devrait être rendu très prochainement.

    [table id=109 /]

    Google Plus

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer