Marketing

La Fédération Roumaine de Football possède un nouvel équipementier

La direction de la Fédération Roumaine de Football (FRF) a officialisé cette semaine un changement de partenaire technique. Equipementier de la sélection roumaine de football depuis 1970, Adidas n’est pas parvenu à renouveler sa collaboration avec la FRF. Explications…

Pour la première fois depuis plus de 40 ans, Adidas ne sera plus le partenaire technique des différentes sélections nationales de Roumanie. La Fédération Roumaine de Football a officialisé cette semaine la signature d’un partenariat avec l’enseigne espagnole Joma pour les quatre prochaines saisons.

Afin de remporter ce contrat, Joma n’a pas hésité à surenchérir par rapport à l’offre émise par Adidas. Ainsi, pour équiper les différentes sélections rattachées à la FRF, Joma accepté de reverser une indemnité de 1,2 M€ par saison. Un bonus de 600 000 € par an pourra être également octroyé en fonction des performances sportives de la sélection nationale roumaine.

Le changement d’équipementier interviendra rapidement. La sélection nationale roumaine devrait brandir pour la première fois son maillot dessiné par Joma lors de la rencontre de phase de qualification pour l’Euro 2016 face à l’Irlande du Nord le 13 juin prochain.

Via la conclusion de ce partenariat, Joma poursuit son implantation sur les différents marchés nationaux du football est-européen. Au sein du championnat de Roumanie, Joma équipe déjà de nombreuses équipes de premier plan telles que le CFR Cluj, CSU Craiova ou encore ASA Targu Mures. La firme espagnole possède également déjà un contrat de partenariat technique avec une fédération footballistique de la région : Joma est actuellement engagée auprès de la fédération bulgare.

roumanie équipementier

La sélection nationale roumaine sera désormais équipée par des maillots Joma

Cette perte de partenariat historique pour Adidas valide également sa stratégie de recentrage de ses activités de sponsoring auprès de plus grandes marques footballistiques. La firme allemande préfère désormais conserver ses capacités d’investissements pour conserver ses fleurons footballistiques ou pour en subtiliser à la concurrence plutôt que de miser sur une longue traine de partenariats.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. [mc4wp_form]

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer