Stratégie

Comment la LFP compte aider les clubs de L1 et L2 à accroître leurs affluences ?

lfp campagnes affluences ligue 1 ligue 2

Souhaitant surfer sur la rénovation des stades et le succès populaire rencontré lors de l’EURO 2016, la LFP lance une campagne nationale qui cherchera à promouvoir la billetterie sportive des différents clubs de L1 et Domino’s L2. La Ligue compte mettre le paquet pour rehausser ses affluences moyennes. Décryptage…

La Ligue de Football Professionnel a lancé aujourd’hui sa campagne « j’aime mon club, je vais au stade » visant à promouvoir la billetterie sportive de l’ensemble des clubs de L1 et Domino’s L2. Cette initiative s’articule notamment autour de l’ouverture d’une plateforme web, au sein de laquelle chaque supporter peut télécharger une photo de lui-même au stade afin d’illustrer un moment de convivialité.

Afin d’encourager les supporters à publier leurs photographies, deux incentives ont été mises en place par la LFP. Un jeu est ainsi organisé, donnant une chance aux participants du « Selfan » de remporter deux places pour la finale de la Coupe de la Ligue. Et un classement par championnat est également organisé, afin de déterminer les clubs possédant le plus de fans participant à cette opération.

Si une telle plateforme permet à la LFP de réaliser une campagne d’embasement e-mail à propos des supporters des clubs de Ligue 1 et Domino’s Ligue 2, elle a également pour but de faciliter le supporter dans sa recherche de places. Une rubrique intégrant tous les liens vers les billetteries officielles de L1 et L2 a également été insérée au sein de cet outil numérique.

Afin d’assurer au mieux le lancement de cette plateforme, et faire plus généralement la promotion de la billetterie sportive des clubs de L1 et L2, la LFP a également conçu deux spots publicitaires TV de 30 secondes qui seront diffusés sur les antennes des diffuseurs officiels des compétitions c’est-à-dire Canal +, BeIN Sports et France Télévisions. Une campagne internet en pré-roll est également prévue sur les sites officiels des diffuseurs. Enfin, huit versions différentes d’un spot publicitaire de 45 secondes seront projetées dans les différentes enceintes de L1 et Domino’s L2 ainsi que sur les supports numériques des clubs.

La LFP veut rehausser l’affluence moyenne des clubs de L1 et L2

« L’amélioration de l’attractivité de notre championnat passe par de nombreuses initiatives dont celle du marketing des stades. Pour la première fois depuis huit ans, une campagne de communication nationale a été élaborée avec les clubs et pensée dans une approche multimédia avec la création d’un site Internet dédié et des animations social media. Cette campagne vise tout particulièrement les fans de football ne se rendant pas régulièrement dans les stades. Grâce à l’Euro 2016, nous disposons aujourd’hui de stades particulièrement performants. Il nous appartient maintenant de transformer cette opportunité pour le développement de notre football pro » a alors indiqué Didier Quillot, DG de la LFP.

Alors que la Ligue 1 avait connu une hausse spectaculaire de ses affluences moyennes à l’issue de la Coupe du Monde 1998 – dépassant à l’époque largement la barre des 15 000 spectateurs par match – la direction de la LFP espère connaître une hausse aussi sensible grâce à l’effet EURO 2016 et à la modernisation du parc des stades des clubs professionnels pour l’occasion.

Néanmoins, malgré la livraison progressive des nouveaux stades au cours des dernières saisons, la Ligue 1 n’a pourtant pas encore enregistré un bond spectaculaire de ses affluences moyennes. L’élite du football français a affiché l’an dernier une affluence moyenne inférieure à 21 000 spectateurs par match, un score décevant en comparaison de la moyenne supérieure à 22 000 personnes par rencontre comptabilisée lors de la saison 2014-15. Néanmoins plusieurs facteurs peuvent expliquer cette baisse comme la prononciation d’un nombre important d’interdictions de déplacements de supporters en raison de la situation d’état d’urgence ou encore un suspens beaucoup moins fort sur le plan sportif.

En reprenant le marketing des stades à bras-le-corps, la LFP compte bien aider les clubs de L1 et L2 à soigner leur croissance de recettes de billetterie, en jouant sur les effets volumes et qualités de services, afin que le football professionnel français parvienne à rattraper son important retard en la matière sur le football professionnel anglais et allemand. Affaire à suivre…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous abonner à notre compte Twitter


Source photo à la Une : © Wikipedia.org (Challengeputeaux)

To Top

Send this to a friend