Economie

Un actionnaire controversé à Leeds United

Le club de Leeds United, actuel 11ème de Championship (deuxième division anglaise) connait un hiver tumultueux au sein de sa direction. Le changement d’actionnariat, prévu de longue date, ne se passe pas dans un climat serein. Ecofoot.fr décrypte la situation…

En fin de semaine dernière, le fond d’investissement Bahreïni GFH a officialisé la vente de 75% des parts du club à l’homme d’affaires italien Massimo Cellino. Si les détails de la transaction financière n’ont pas été dévoilés, l’offre émise par l’actuel propriétaire de Cagliari Calcio a supplanté la concurrence et notamment celle opérée par le consortium Sport Capital mené par l’ancien directeur général du club David Haigh et Andrew Flowers, propriétaire d’Enterprise Insurance, principal sponsor du club. Les deux hommes ne seraient pas parvenus à présenter les garanties financières suffisantes pour convaincre GFH.

Désormais, Massimo Cellino doit attendre l’aval de la Football League pour pouvoir prendre officiellement ses fonctions de président du club. La FL va examiner la solvabilité de l’homme d’affaires italien basé à Miami et sa situation judiciaire. Pour cela, la FL a missionné un expert en droit italien pour étudier le cas de ce président à la réputation sulfureuse.

La FA devrait homologuer le rachat opéré par Massimo Cellino

Massimo Cellino n’en est pas à son coup d’essai en Premier League. En 2010, il s’était positionné en candidat potentiel pour racheter le club de West Ham United. Mais les règles édictées par la FL en matière de casier judiciaire avaient freiné les ardeurs de Cellino qui n’avait finalement formulé aucune offre officielle.

Ce casier qui avait compromis les intentions de Cellino ne devrait pas poser problème cette fois-ci, au grand dam des supporters de Leeds United. En effet, la FL stipule qu’un dirigeant de club professionnel britannique ne doit pas avoir reçu de condamnation au cours des dix dernières années. La dernière condamnation de Massimo Cellino remonte à 2001 pour avoir falsifié les comptes de Cagliari Calcio.

Si Massimo Cellino ne possède pas le profil d’un enfant de cœur, il devrait passer sans problème l’examen de la FL. L’étude de sa solvabilité ne constituera pas un obstacle et ses ennuis judiciaires sont proscrits. Récemment, Richard Scudamore, patron de la FL, avait indiqué que l’examen de la FL reposait sur des données objectives et non une étude subjective de la personne. De plus, en cas de refus d’homologation, la FL s’exposerait à un procès intenté par Massimo Cellino.

Les supporters de Leeds United ne veulent pas de Cellino

Avant même son introduction officielle, Massimo Cellino est détesté par les supporters du club. Ce dernier aurait agi en sous-marin, via son avocat Chris Farnell, pour licencier l’actuel entraineur du club Brian McDermott. Massimo souhaitait installer à sa place Gianluca Festa, homme de confiance et ancien joueur de Cagliari.

Apprenant cette nouvelle, les supporters ont bloqué pendant de longues heures Massimo Cellino à Elland Road, forçant l’intervention de la police. Le lendemain de cette mésaventure, le club publiait un communiqué officiel maintenant Brian McDermott à son poste. Le communiqué indiquait également que la personne ayant indiqué à McDermott son renvoi n’avait aucune autorité au sein du club.

Cette première volte-face avant même l’introduction officielle du nouveau président ne rassure pas vraiment les supporters de Leeds. Ces derniers espèrent un miracle provenant de la Football League pour annuler la vente. Leeds United se prépare à des prochains mois agités…

Google Plus

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer