Economie

Adidas Football prévoit un record de chiffre d’affaires pour 2016

adidas football record chiffre d'affaires 2016

La direction exécutive d’Adidas a révélé hier ses perspectives de chiffre d’affaires concernant l’exercice 2016 au sujet de sa division football. Le groupe s’attend à battre un nouveau record de CA en retrouvant une croissance à deux chiffres. Explications…

Herbert Hainer et Markus Baumann, respectivement PDG d’Adidas et DG d’Adidas Football, peuvent afficher un large sourire. Hier, les deux dirigeants d’Adidas ont communiqué quelques données financières au sujet des activités football de la marque aux trois bandes et l’année 2016 devrait être un grand cru.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Au total, les dirigeants du groupe allemand s’attendent à réaliser un chiffre d’affaires de 2,5 milliards d’euros concernant la commercialisation d’articles de football pour 2016 ! Cela constituerait tout simplement un nouveau record pour les activités du groupe. Après avoir enregistré un chiffre d’affaires de 2,1 milliards d’euros et 2014 et 2,2 milliards d’euros en 2015, Adidas Football afficherait alors une croissance supérieure à 13% pour 2016 !

« Nous sommes en route pour atteindre 2,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires concernant notre division football en 2016. Cela constituera un nouveau record pour notre marque et cela renforce notre position de leader mondial dans le secteur footballistique » a alors expliqué Herbert Hainer. En effet, avec un tel chiffre d’affaires, Adidas devrait maintenir sa première position devant Nike qui avait dévoilé un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros concernant ses activités footballistiques lors de l’exercice 2014-15. Les deux poids lourds du marché du sportswear concentrent néanmoins 90% des parts de marché sur le secteur footballistique !

Les dirigeants d’Adidas expliquent cette hausse de chiffre d’affaires par la présence de tournois internationaux comme l’EURO 2016 et, dans une moindre mesure, la Copa America Centenario. D’ailleurs, la croissance du groupe serait tirée vers le haut par les hausses de ventes enregistrées sur les principaux marchés d’Europe Occidentale. Partenaire officiel de l’UEFA, Adidas équipe également neuf sélections nationales durant l’EURO dont des équipes prestigieuses comme l’Allemagne ou encore l’Espagne. Durant cette année 2016, le groupe espère ainsi écouler plus de 1,3 millions de maillots de la sélection allemande contre 1 million d’unités vendues en 2014, date du sacre mondial de la Nationalmannschaft. Le ballon officiel de la compétition enregistre également d’excellentes performances commerciales : le groupe s’attend à en vendre plus d’un million sur le marché français contre 600 000 produits vendus lors de la Coupe du Monde 2014.

Adidas : prêt à formuler une offre pour équiper à nouveau les Bleus ?

Outre l’organisation de l’EURO, Adidas doit également cette hausse de performance commerciale au marché de la chaussure. Lors du premier trimestre de l’année 2016, le groupe aurait tout simplement raflé 90% du marché mondial des chaussures de football ! « Notre consommateur de football est en constante recherche de nouveauté. Les jeunes joueurs attendent toujours des innovations, des produits avec une combinaison de couleurs, spécialement sur le marché de la chaussure. Nos récents gains de parts de marché dans les principales villes européennes montrent clairement que notre stratégie porte ses fruits » a alors indiqué Markus Baumann.

Enfin, après avoir notamment raflé Manchester United à Nike au cours des dernières années tout en réévaluant conséquemment le contrat du Bayern Munich, Adidas prévoirait de maintenir une stratégie agressive dans le domaine du sponsoring footballistique. Une stratégie qui devrait également s’appliquer aux sélections nationales. « Ce ne serait pas juste de dire que nous ne sommes pas intéressés » a alors lâché Markus Baumann à nos confrères de L’Equipe au sujet de contrat équipementier de l’Equipe de France. Partenaire des Bleus de 1974 à 2011, Adidas avait perdu le dernier appel d’offres lancé par la FFF face au grand rival Nike qui avait émis une offre faramineuse de 42,6 M€ par exercice pour s’adjuger le contrat. Néanmoins, Adidas pourrait bien sortir à nouveau le carnet de chèques pour la prochaine période de partenariat qui démarrera en 2018. Et la FFF devrait être la grande gagnante de cette concurrence accrue au sein du marché des équipementiers…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous abonner à notre compte Twitter


Source photos : © Wikipedia.org (FelixReimann)

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer