Economie

L’ADO Den Haag traverse-t-il une crise financière ?

Alors que le club néerlandais a été racheté en 2014 par la société chinoise United Vansen International Sports, l’actuel onzième du championnat d’Eredivisie fait actuellement face à une crise importante de liquidités qui pourrait entraîner des sanctions si l’actionnaire ne réagit pas. Explications…

L’idylle avait pourtant bien commencé. En octobre 2014, le groupe chinois spécialisé dans l’événementiel sportif, United Vansen International Sports, officialisait le rachat de 98% du capital social du club d’Eredivisie ADO Den Haag contre une indemnité de 8,2 M€. En plus de cette somme, la société chinoise promettait d’investir à court terme la somme de 10 M€ dans l’amélioration immédiate de la compétitivité sportive du club tout en maintenant la direction opérationnelle en place. United Vansen International Sports promettait de faire de l’ADO une place forte du football néerlandais, capable de concurrencer le PSV et l’Ajax pour le titre lors de chaque exercice. L’arrivée des investisseurs chinois avait été alors accueillie comme une bonne nouvelle par tous les acteurs gravitant autour du club (actionnaires, collectivités locales, organigramme…)

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Dix-huit mois plus tard, la situation a considérablement évolué autour du club néerlandais et pas forcément dans le bon sens. Concernant les ambitions sportives, le club ne s’extirpe du ventre mou du championnat néerlandais sans jamais parvenir à concurrencer les cadors nationaux. Mais la situation la plus problématique concerne le secteur financier. Le dirigeant d’United Vansen International Sports, Wang Hui, n’a pour le moment jamais versé l’enveloppe promise en septembre dernier de 3,7 M€. L’ADO se trouve actuellement dans une grave crise de liquidités et le club pourrait ne pas honorer les salaires dès février prochain s’il n’est pas aidé par son actionnaire. La fédération néerlandaise menace également d’appliquer des sanctions sportives à l’encontre du club s’il ne rembourse pas rapidement une dette de 1,3 M€.

Loin de fuir les problèmes, Wang Hui intervient régulièrement dans les médias pour faire un état des lieux de la situation et expliquer son actuel désengagement financier. « La raison pour laquelle je ne finance plus le club et que je souhaite d’abord savoir comment ont été dépensés par la direction de l’ADO les premiers investissements réalisés » indique ainsi le dirigeant d’United Vansen International Sports à l’opérateur NOS lors d’une interview. « Les dirigeants ont apparemment dépensé une avance sur les premiers investissements réalisés mais nous ne savons pas comment l’argent a été utilisé. Pour le moment, je n’ai pas vu un seul budget ou un business plan réalisé par la direction du club » a alors commenté le dirigeant chinois.

Clairement, une fracture s’est créée entre la direction opérationnelle néerlandaise du club et l’actionnariat chinois. Malgré cette situation tendue, il est peu probable qu’United Vansen International Sports laisse tomber son club néerlandais à court terme. Organisateur de la plupart des grands événements footballistiques impliquant des clubs européens en Chine – United Vansen a dernièrement organisé l’édition 2014 du trophée des Champions ou encore la Super Coupe d’Italie – le groupe ne peut abandonner l’ADO sans répercussion sur ses activités. Néanmoins, les ambitions pourraient être clairement revenues à la baisse à court terme au grand dam des supporters de l’ADO…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


Source photo à la Une : © Capture vidéo Youtube – ADODenHaagTV

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer