Stratégie

Les compétitions européennes sont-elles déjà concurrencées par les championnats émergents ?

Alors que l’Europe est toujours considérée comme le foyer du football mondial, de nouvelles compétitions disputées dans des régions autrefois considérées comme exotiques ne cessent de prendre de l’ampleur. A tel point qu’elles pourraient rapidement contester le leadership européen sur le ballon rond. Explications…

Les grands clubs européens n’ont cessé au cours des dernières années de développer leurs activités dans les nouvelles zones géographiques s’intéressant au football afin d’accroître leurs ressources économiques. Si cette stratégie porte ses fruits, ces derniers affrontent sur ces nouveaux marchés une concurrence de plus en plus vigoureuse des clubs locaux dont les compétitions ne cessent de prendre de l’importance.

Ainsi, d’après une étude dernièrement publiée par l’institut KPMG, les championnats nord-américain de MLS, indien d’Indian Super League ou chinois de Chinese Super League ont d’ores et déjà comblé une bonne partie de leur retard en termes d’affluence moyenne. Et certaines compétitions ont déjà dépassé les niveaux actuellement observés en Liga, Serie A ou encore Ligue 1.

C’est notamment le cas de l’Indian Super League qui a enregistré lors de l’édition 2015 une affluence moyenne de 26 376 spectateurs ! L’ISL est ainsi devenu le championnat footballistique bénéficiant de la meilleure affluence moyenne sur le continent asiatique. La compétition a connu une croissance de ses affluences de 4% par rapport à l’édition précédente.

Néanmoins cette comparaison brute est biaisée par certaines spécificités dans le déroulement de ce nouveau championnat indien. Tout d’abord, la compétition ne compte que 8 équipes et se déroule seulement sur 56 rencontres disputées en 3 mois. Une formule qui est radicalement différente aux pratiques des championnats européens. De plus, les clubs participant à cette compétition sont des franchises sur le modèle de la MLS. Et ces dernières sont uniquement implantées dans des régions où le football possède déjà une certaine notoriété (Kerala, Goa, Nord-Est de l’Inde). Cependant, étant donné le succès rencontré par cette formule, de nouvelles franchises projettent de participer aux prochaines éditions de l’Indian Super League.

Si l’édition 2015 de l’ISL a déjà dépassé les affluences enregistrées dans trois des cinq principaux championnats européens lors de la saison 2014-15, une autre compétition pourrait bientôt en faire autant. Il s’agit de la Major League Soccer qui, pour la première fois de son histoire, a dépassé la barre des 21 000 spectateurs de moyenne lors de sa dernière édition qui vient de s’achever. Le championnat nord-américain a ainsi enregistré une croissance vertigineuse de 12,8% de son affluence moyenne en seulement un an. La Major League Soccer a notamment profité du succès populaire qui a entouré le lancement des deux nouvelles franchises (New York City FC, Orlando City SC). Elles ont enregistré respectivement la deuxième et troisième affluence moyenne du championnat. La MLS a également profité du retrait de la franchise de Chivas USA qui avait réalisé le pire score de la compétition lors des trois éditions précédentes.

Enfin, s’il est peu évoqué dans les médias, le championnat chinois ne cesse également de connaître des affluences en progression. Entre 2012 et 2015, la Chinese Super League a ainsi enregistré une hausse de son affluence moyenne de l’ordre de 17,5%. La compétition chinoise possède désormais une affluence moyenne supérieure à 21 800 spectateurs, lui permettant de rattraper à grands pas la Serie A et la Ligue 1.

Si les rythmes de croissance plus soutenus des championnats émergents ont permis à ces nouvelles compétitions de rattraper voire de dépasser certains acteurs historiques, elles ont encore un retard important sur les leaders du secteur. Avec des affluences moyennes de 42 700 et 36 176 spectateurs, la Bundesliga et la Premier League bénéficient encore d’une confortable avance. D’autant que les deux championnats possèdent des taux de remplissage supérieurs à 90%. En Premier League, de nombreux clubs à l’image de Tottenham ou Chelsea envisagent de remodeler leurs enceintes afin d’exploiter un outil doté d’une plus grande capacité. Des travaux qui devraient conforter la Premier League comme un acteur dominant du secteur…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


Source photo à la Une : © Major League Soccer (MLS) (Facebook)

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez6
Partagez15

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer