Droits TV

L’affrontement Canal Plus Al Jazeera

Ligue 1, Ligue des Champions, Euro 2012… La chaine qatarie Al-Jazeera réalise actuellement une véritable OPA sur la diffusion du football en France. Cette entrée soudaine de ce nouveau concurrent ne fait pas vraiment plaisir aux dirigeants de Canal Plus qui pensaient obtenir un monopole après le retrait d’Orange Sport…

Les pétrodollars pleuvent sur le football français. Après le rachat du PSG, le groupe qatari Al-Jazeera s’est attaqué au football domestique en faisant une entrée fracassante dans l’appropriation des droits TV. A partir de la saison prochaine et jusqu’en 2016, Al Jazeera diffusera 8 matchs sur 10 par journée de Ligue 1. Il ne restera plus que 2 matchs à Canal Plus contre 9 matchs actuellement.

En échange, le groupe qatari reversera 150 millions d’euros. Cette somme parait peu élevée par rapport aux 420 millions versés par Canal Plus pour obtenir 2 matchs. Mais ce différentiel de prix s’explique par une approche stratégique différente adoptée par les deux firmes. La réponse de Canal Plus est claire : à la place d’une politique de volume, Canal veut opposer une offre de qualité. Ainsi, grâce à ce montant, Canal diffusera les deux plus belles affiches à chaque journée dans la majorité des cas. Elle bénéficiera également des magazines footballistiques à des heures de fortes audiences le samedi et dimanche soir.

Cette différence de stratégie se retrouve également au niveau de la Ligue des Champions. Al-Jazeera a récupéré l’ancien lot de Canal Plus pour la période 2012-15. Elle diffusera tous les matchs de Ligue des Champions excepté un match par journée et la finale. Les matchs restants ont été récupérés par la chaine cryptée qui s’approprie le lot de TF1. Pour la diffusion de la coupe aux Grandes Oreilles, Al Jazeera déboursera 61 millions d’euros et Canal Plus 50 millions par saison. Cette somme est conséquente : jusqu’à présent, Canal Plus et TF1 ne versait que 52 millions pour l’obtention des droits. Les clubs français qualifiés en LDC vont bénéficier de cette manne. Canal Plus sera également contraint de diffuser la finale de la Ligue des Champions en clair. Elle pourrait être effectuée sur Direct 8, nouvelle acquisition du groupe. Le grand perdant de cette manœuvre est TF1. La Ligue des Champions est devenu un produit trop cher pour être diffusée sur une chaine publique.

La guerre des commentateurs a démarré

Il y a un terrain sur lequel la guerre a véritablement commencé. Il s’agit du recrutement des commentateurs sportifs. Charles Bietry, ancien patron de Canal Plus de 1984 à 1998 et nouveau directeur général d’Al Jazeera Sport a tenté de débaucher de nombreux animateurs de la chaine cryptée. Christophe Josse est l’un des premiers à avoir accepté le transfert en échange d’une réévaluation de salaire importante. Le célèbre chroniqueur britannique, Darren Tulett, serait également en instance de départ. En revanche, Hervé Mathoux, Pierre Menes et Christophe Dugarry ont rempilé pour les prochaines saisons avec Canal Plus. Al Jazeera va très certainement se tourner vers CFoot et Orange Sport pour boucler son mercato.

Darren Tulett pourrait quitter Canal Plus au mois de juin

Début de diffusion prévu pour début juin

Désormais, une question brule les lèvres des téléspectateurs : quand aura-t-on droit aux débuts d’Al Jazeera Sport ? Le lancement était initialement programmé pour début juillet. Mais avec l’acquisition de droits pour l’Euro 2012, Al Jazeera devrait lancer ses programmes à partir de début juin 2012. Le prix d’abonnement devrait être aux alentours de 25 euros par mois. Cela représente tout de même un certain budget pour l’obtention de deux chaines sportives supplémentaires. Mais le football sera roi sur les deux chaines…

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer