Stratégie

Frank McCourt va-t-il s’allier avec Jean-Michel Aulas ?

alliance-aulas-mccourt

Alors que le patron de l’Olympique Lyonnais et le futur propriétaire de l’OM ont eu l’occasion d’échanger en privé en marge de la rencontre OM-OL il y a quelques semaines, Frank McCourt aurait dernièrement assuré aux autres dirigeants de L1 qu’il ne comptait pas monter un front commun OL-OM au sein des instances du football professionnel français. Décryptage…

En homme avisé qu’il est, Jean-Michel Aulas n’a pas perdu de temps sur le dossier de l’OM pour prendre rendez-vous avec Frank McCourt, futur propriétaire du club phocéen. Alors que plusieurs sujets de discorde ont émergé au sein du football professionnel français au cours des dernières semaines, le patron de l’Olympique Lyonnais aurait immédiatement cherché à convaincre le futur acquéreur du club phocéen de rallier son camp sur les différents sujets agitant actuellement le football français.

Un premier entretien entre les deux hommes a ainsi eu lieu au sein des salons privés du Vélodrome, en marge de la rencontre OM-OL disputée le 18 septembre dernier. Suite à ce premier entretien, Jean-Michel Aulas avait d’ailleurs embrayé par une campagne de communication rondement menée, saluant l’arrivée de McCourt à la tête de l’OM. Un premier message sur Twitter avait été publié avant d’émettre un commentaire positif auprès de nos confrères de L’Equipe sur la future stratégie d’investissements que compte mettre en place le businessman américain au sein du club marseillais.

Néanmoins, selon une information révélée par France Football, Frank McCourt aurait recalé la prétendue demande d’alliance formulée par Jean-Michel Aulas. Selon l’hebdomadaire, le prochain patron de l’OM aurait déjà déjeuné avec un cortège de présidents et il aurait exprimé au cours de ce rendez-vous sa volonté de faire primer en priorité l’intérêt collectif du football professionnel français au lieu de se livrer à des alliances.

OM : le club sera-t-il absent du prochain conseil d’administration de la LFP ?

Ces tentatives d’alliance et de constitution de fronts communs interviennent dans un contexte électoral, le nouveau conseil d’administration de la LFP devant être élu le 05 octobre prochain. Et plusieurs sujets suscitent actuellement de vifs débats au sein du football professionnel français. Des débats au sein desquels la position défendue par Jean-Michel Aulas recueille peu de soutiens, notamment sur les principaux sujets médiatiques tels que la stratégie d’investissements de QSI au sein du PSG ou encore la réforme de la Champions League. D’autres batailles se jouent également en coulisse comme notamment le rapprochement entre l’UCPF et Première Ligue ou encore la création d’une société chargée d’administrer les sujets commerciaux du football professionnel français, imitant ainsi le modèle de gestion mis en place en Premier League.

Des sujets cruciaux sur lesquels l’OM pourrait avoir du mal à faire entendre sa voix si le club venait à ne plus être représenté au conseil d’administration de la LFP. En pleine période de rachat, l’élection tombe à un mauvais timing pour le club phocéen. Et le candidat présenté par le club, Cédric Dufoix, n’aurait pas satisfait à toutes les exigences administratives demandées par la LFP pour pouvoir se présenter. Une potentielle absence de l’OM au CA de la LFP obligera alors le club phocéen à nouer des alliances. Et Jean-Michel Aulas a déjà très bien intégré cette hypothèse…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


Source photo à la Une :  Wikipedia.org (Xavoun – CC BY-SA 2.5)

Articles populaires

To Top
Tweetez8
Partagez5
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer