Stratégie

La nouvelle direction du Nîmes Olympique évoque ses ambitions

Rani Assaf, actionnaire majoritaire du Nîmes Olympique, a été intronisé Président Directeur Général du club gardois mercredi dernier suite à la démission de Christian Perdrier. Lors d’un entretien accordé à nos confrères du Midi Libre, le nouveau dirigeant exécutif du club s’est confié sur ce changement entrepris à la tête du club et sur ses ambitions pour les prochaines saisons. Décryptage…

Malgré une saison héroïque réussie par le club de Nîmes Olympique – conclue à une brillante 14ème place en dépit d’un handicap de 8 points infligé par la FFF en début de saison – Christian Perdrier a démissionné de son poste de président à l’issue de l’exercice. Sans surprise, il a été remplacé par Rani Assaf, propriétaire du Nîmes Olympique à hauteur de 80%.

Malgré les très bons résultats sportifs obtenus par le club en 2015-16, Rani Assaf explique ce changement de direction par le mauvais bilan financier affiché par le club pour la deuxième saison consécutive. Après avoir perdu plus de 1,6 M€ au cours de l’exercice 2014-15, le club aurait enregistré un nouveau bilan négatif supérieur à 1 M€ d’après les informations évoquées dans la presse régionale.

Suite à ce nouveau résultat déficitaire, Rani Assaf a souhaité reprendre la main en direct concernant la gestion du club. Il s’en explique au cours d’un entretien accordé à nos confrères du Midi Libre. « Mes idées n’étaient pas respectées, notamment au niveau de la gestion du club. J’ai donc décidé de m’impliquer personnellement » a alors commenté le nouveau patron du club. Néanmoins, Rani Assaf précise qu’il a proposé à Christian Perdrier de rester au club, en tant que Directeur Général. Une offre qui a été repoussée par le désormais ex-dirigeant du Nîmes Olympique.

Lors de la mandature de Christian Perdrier, Rani Assaf aurait notamment reproché la politique de prix bas appliquée par la direction du club concernant les tarifs de billetterie. Alors qu’il cumulera ses fonctions de PDG du Nîmes Olympique avec son poste de dirigeant au sein de l’opérateur Free, Rani Assaf compte en priorité retrouver l’équilibre budgétaire. Un objectif qui passera par l’augmentation des revenus générés par les principaux centres de profits mais aussi, vraisemblablement, par certaines économies réalisées dans le fonctionnement du club. Le dirigeant ambitionne d’atteindre à court terme un budget de 8,5 M€ pour couvrir toutes les dépenses de fonctionnement du club en L2.

Concernant les ambitions sportives, Rani Assad ne semble pas pressé de retrouver la Ligue 1 avec les Crocos. « Aujourd’hui, je n’ai pas les clés de la Ligue 1. Y monter, ce n’est pas forcément compliqué mais s’y maintenir, c’est un autre sujet. Pour y rester, il faut un budget de 30 millions d’euros. Si on montait, on serait à 20 M€ » explique alors l’actionnaire majoritaire du club.

Malgré ce discours prudent, le club de Nîmes Olympique suscite à nouveau l’adhésion de ses supporters. Surfant sur l’excellente fin de saison 2015-16, le club est déjà parvenu à commercialiser près de 2 000 abonnements. Les fans des Crocos sont visiblement prêts à vivre une nouvelle saison forte en émotions…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire [mc4wp_form]


Source photo à la Une : © NO – Nîmes Olympique (Facebook)

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer