Economie

Arsenal FC : le club va-t-il connaître des soubresauts actionnariaux ?

arsenal soubresauts actionnariaux

Alors que sa parfaite gestion financière semblait immuniser le club contre une éventuelle instabilité actionnariale, le club d’Arsenal FC pourrait subir de nouvelles modifications dans la composition de son capital social seulement quelques mois après le départ de Farhad Moshiri. Néanmoins, les principaux protagonistes ont pour le moment démenti tout éventuel désengagement. Décryptage…

Si le début de saison d’Arsenal FC en Premier League n’est clairement pas bon sur le plan sportif, les Gunners pourraient entrer prochainement dans une période d’instabilité actionnariale. Club pourtant très bien géré sur le plan financier, un des principaux actionnaires Alisher Usmanov, détenant 30,04% du capital social d’Arsenal Holdings Plc via sa société Red and White Holdings, chercherait actuellement à se désengager de la formation londonienne d’après les informations dernièrement délivrées par le média Arseblog.com.

Selon le site spécialisé dans l’actualité des Gunners, Alisher Usmanov voudrait céder ses parts en raison de ses mauvaises relations avec Stan Kroenke, actionnaire majoritaire d’Arsenal détenant plus de 67% du capital social. N’ayant aucune responsabilité exécutive et ne possédant aucune influence sur la politique globale menée par les Gunners, Usmanov souhaiterait ainsi vendre ses parts pour rejoindre son ami et ancien partenaire, Farhad Moshiri, au sein du club d’Everton FC.

Si Arseblog.com ne divulgue pas la source de ses informations, la thèse d’un désengagement d’Alisher Usmanov n’est pas totalement farfelue. Dernièrement, ses relations avec Stan Kroenke ont continué à se dégrader. Usmanov a notamment écrit une lettre en marge de la prochaine assemblée générale des actionnaires afin de demander des précisions au sujet d’un versement de 3 M£ réalisé par le club d’Arsenal à la structure Kroenke Sports and Entertainment. Une démarche qui aurait fortement déplu à l’actuel actionnaire majoritaire du club londonien.

Alisher Usmanov dément son intention de se désengager d’Arsenal FC

Néanmoins, face à l’ampleur prise par la rumeur d’un éventuel désengagement, Alisher Usmanov a tenu à rapidement réagir en fin de semaine dernière via une déclaration réalisée par un de ses porte-paroles. « Contrairement aux spéculations de certains médias, Red and White Holdings souhaite indiquer que M. Alisher Usmanov n’a aucune intention de vendre sa participation au sein d’Arsenal Holdings Plc. M. Usmanov continue à s’engager auprès d’Arsenal et il considère son placement dans le club comme un investissement à long terme pour sa famille et ses futures générations » indique-t-on alors dans l’entourage de l’homme d’affaires russe.

Clairement, la rentabilité de son investissement dans le club d’Arsenal FC ne fait guère de doutes. Entre 2002 et 2013, l’action du club londonien a ainsi progressé de 1200% d’après les informations indiquées par Simon Kuper et Stefan Szymanski dans leur ouvrage Les attaquants les plus chers ne sont pas ceux qui marquent le plus. Et la valorisation d’Arsenal FC devrait continuer à s’apprécier lors des saisons à venir en raison notamment de l’inflation des droits TV de Premier League.

Cependant, la recherche à tout prix d’une belle rentabilité financière n’a jamais été le premier objectif d’Alisher Usmanov. Fervent défenseur d’Arsène Wenger, l’homme d’affaires russe a critiqué à plusieurs reprises la gestion entreprise par Stan Kroenke, estimant qu’il ne mettait pas à disposition assez de moyens financiers au technicien alsacien afin que ce dernier puisse réaliser un mercato à la dimension d’Arsenal, permettant au club d’ambitionner sérieusement la conquête du titre en Premier League.

Ainsi, un désengagement d’Usmanov ne serait pas une bonne nouvelle pour Arsène Wenger. D’autant que si cette velléité est avérée, l’actionnaire minoritaire ne devrait pas rencontrer trop de difficultés à trouver un investisseur intéressé compte tenu des importants profits réalisés par le club londonien lors de chaque exercice. Affaire à suivre…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à suivre notre page Facebook

 


Source photo à la Une : © Wikipedia.org (ctwino)

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer