Economie

L’AS Roma sera un animateur du mercato estival

Au cours d’une conférence de presse tenue ce matin par le président de l’AS Roma, James Pallotta, ce dernier a tenu à réaffirmer les ambitions du club pour la saison 2015-16 tout en n’occultant aucun sujet d’actualité entourant la formation romaine. Le patron américain du club de la Louve a certainement rassuré les supporters quant à ses velléités en termes d’investissements. Explications…

Ni les pertes financières enregistrées au cours des dernières saisons, ni les sanctions du fair-play financier prononcées en mai dernier, ni la fin de saison 2014-15 laborieuse du club n’entament les ambitions de James Pallotta, propriétaire de l’AS Roma. Au cours d’une conférence de presse organisée ce matin, le patron américain des Giallorossi a tenu à éclaircir certains points en répondant à toutes les questions posées par les journalistes italiens.

Lassé par les rumeurs de transferts envoyant ses joueurs aux quatre coins de l’Europe, James Pallotta a tenu à réaffirmer les ambitions de son club. Ce dernier vise le Scudetto, en conservant Rudy Garcia comme entraîneur et l’effectif sera amélioré de manière significative lors du mercato estival. « Nous devrions acheter entre 4 et 5 nouveaux joueurs » a ainsi déclaré le patron de l’AS Roma, concédant que certains éléments devraient également quitter le club.

Si le recrutement de nouveaux joueurs semble impératif pour le patron de la Roma afin de donner une nouvelle impulsion au club, il a également admis que la priorité résidait actuellement dans la conservation de Radja Nainggolan. Ne possédant que 50% des droits du joueur, la direction romaine est dernièrement entrée en négociation avec Cagliari pour acquérir la totalité des droits de l’international belge. Les discussions risquent d’être âpres car certaines grandes écuries européennes seraient intéressés par le profil du joueur dont le Real Madrid ou encore Manchester City. Cagliari, descendu en Serie B, pourrait alors être tenté d’enclencher la procédure des enveloppes – valable pour les joueurs en copropriété – afin de récupérer le joueur via l’appui de grands clubs européens en échange d’une promesse de vente.

Outre le cas Nainggolan, l’AS Roma cherche également à se doter d’un nouvel avant-centre afin de compenser quelques lacunes offensives perceptibles lors de la saison 2014-15. L’AS Roma avait alors terminé l’exercice au 8ème rang des attaques de Serie A avec 54 buts inscrits. Le profil de Carlos Bacca, international colombien évoluant au FC Séville, serait à l’étude alors que la direction pourrait également rapidement passer à l’attaque pour le néo-international italien de la Sampdoria, Eder. Une offre de 10 millions d’euros serait en préparation d’après les informations relayées par La Gazzetta dello Sport.

L’AS Roma sera-t-elle freinée par le fair-play financier ?

Si l’AS Roma compte animer le marché des transferts pour étoffer son effectif afin de disputer le titre à la Juventus, le club de la Louve sera néanmoins limité dans ses investissements par les contraintes imposées par le fair-play financier. En mai dernier, le club de la capitale italienne a reçu un lot de sanctions et il ne pourra présenter un déficit budgétaire supérieur à 30 M€ pour les années fiscales 2015 et 2016.

james pallotta investissements as roma

Malgré les restrictions du fair-play financier, le président de l’AS Roma souhaite accomplir un mercato estival ambitieux pour renforcer son club

Un objectif qui ne sera pas aisé à tenir. En effet, entre 2010 et 2014, l’AS Roma a accumulé près de 190 M€ de pertes financières ! Si certains investissements sont liés au projet de nouveau stade, l’amortissement lié aux achats de joueurs a également constitué un poste de dépenses important pour les finances du club. Le club sera alors contraint de surveiller ses investissements pour rentrer dans les clous du fair-play financier. « J’essaie actuellement de comprendre son fonctionnement » a alors ironisé James Pallotta au sujet du fair-play financier lors de la conférence de presse.

Pour respecter les contraintes budgétaires imposées par l’UEFA, le président romain compte également sur un accroissement significatif des revenus commerciaux. Ainsi, durant la conférence de presse, James Pallotta n’a pas hésité à mettre la pression sur son équipementier Nike, estimant que ce dernier avait failli dans la distribution des tuniques officielles du club au cours de la saison dernière. « Nike produit pour nous de supers tenues mais nous avons besoin d’une meilleure distribution. L’équipementier doit se dépêcher de tenir les cadences en matière de production pour satisfaire les besoins de nos fans aux quatre coins du monde » a alors commenté le dirigeant romain.

Au cours de cette conférence de presse, le président romain a donné le sentiment d’un président engagé à 100%, ne laissant aucun détail au hasard pour pouvoir atteindre le sommet de la hiérarchie nationale. Il s’agit d’un très bon signal envoyé aux fans du club de la Louve…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer