Economie

L’AS Roma est-elle en passe de devenir la deuxième puissance financière de Serie A ?

Seul véritable concurrent sportif de la Juventus lors des dernières saisons de Serie A, l’AS Roma devrait probablement s’emparer de la deuxième place du championnat italien en termes de génération de chiffre d’affaires opérationnel à l’issue de l’exercice 2015-16. Néanmoins, le club de la Louve devra impérativement maintenir sa présence en C1 pour conserver cette place de dauphin financier de la Juventus. Explications…

Malgré des résultats sportifs en dents de scie et une véritable crise de résultats conduisant au licenciement de Rudy Garcia en cours de saison, l’AS Roma devrait franchir plusieurs paliers au cours de cet exercice 2015-16. Sur le plan sportif, le club romain est parvenu à franchir le cap de la phase de poules en Ligue des Champions après avoir subi un cuisant échec lors de l’édition précédente. Et en championnat, malgré un exercice plus délicat par rapport aux années passées, le club est encore en course pour briguer une 3ème participation consécutive en C1.

Mais l’étape la plus significative que s’apprête à franchir l’AS Roma se situe sans doute au niveau financier. D’après les résultats publiés concernant le premier semestre de l’exercice en cours et une extrapolation des revenus réalisée par le très sérieux média Calcio e Finanza, le club de la Louve est en passe de franchir pour la première fois de son histoire la barre des 200 M€ de recettes opérationnelles.

Lors du premier semestre 2015-16, la Roma a ainsi présente un CA opérationnel de l’ordre de 118,012 M€. Les revenus du club sont en progression de 10,2% par rapport au 1er semestre de la saison 2014-15. Une progression qui est notamment due à une augmentation des revenus de billetterie et des droits TV. Deux centres de profits qui sont directement impactés par les performances sportives obtenues par le club en C1.

Ainsi, d’après les calculs menés par Calcio e Finanza, le club devrait se rapprocher de la barre des 207 M€ pour l’exercice 2015-16. Si le club romain parvenait à atteindre un tel niveau de recettes opérationnelles, il se placerait désormais en dauphin financier de la Juventus. Jusque-là, cette place était occupée par le Milan AC. Mais le club lombard ne cesse de connaître une baisse de ses recettes opérationnelles en raison de son absence répétée en Ligue des Champions. Par le passé, l’Inter parvenait également à générer plus de 200 M€ de revenus opérationnels mais les Nerazzurri souffrent des mêmes maux que leur grand rival milanais.

Cependant, malgré une hausse substantielle des revenus opérationnels, l’AS Roma devrait à nouveau présenter des pertes financières au cours de cet exercice 2015-16. Le club a d’ores et déjà affiché un résultat net déficitaire de l’ordre de 3,4 M€ lors du premier semestre. Néanmoins, le déficit devrait être considérablement réduit par rapport aux 41,1 M€ de pertes enregistrées lors de la saison 2014-15.

Autre point négatif : l’AS Roma ne parvient pas à accroître significativement ses recettes commerciales. Le club de la Louve a affiché des recettes provenant de cette source de revenus de l’ordre de 11,139 M€ au 1er semestre 2015-16 contre 10,238 M€ lors du 1er semestre 2014-15. Malgré son exposition européenne, l’AS Roma n’est toujours pas parvenue à vendre son espace de sponsoring maillot principal.

Ainsi, l’essentiel de la croissance des revenus du club de la Louve provient de ses meilleurs résultats affichés sur la scène européenne. Pour entretenir cette belle dynamique de croissance économique, et en attendant la livraison de son nouveau stade, l’AS Roma doit impérativement se qualifier lors de chaque exercice pour la C1. Sinon, le club romain dira automatiquement au revoir à sa position de deuxième puissance financière de Serie A…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 

 *Estimation réalisée par Calcio e Finanza


Source photo à la Une : © AS Roma (Facebook)

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez12
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer