Stratégie

L’AS Saint-Etienne souhaite-t-elle devenir propriétaire du stade Geoffroy Guichard ?

asse acquisition stade geoffroy guichard

Alors que l’actuelle direction stéphanoise a réalisé en coulisse un excellent travail de restructuration du club, permettant aux Verts de connaître une belle croissance économique et sportive ; l’état-major de l’ASSE compte poursuivre sa politique de grands travaux en s’attaquant à des projets d’envergure comme le rachat du stade Geoffroy Guichard. Eclairage…

L’AS Saint-Etienne souhaite-t-elle imiter son voisin lyonnais en devant propriétaire à 100% de son enceinte sportive ? Après avoir investi au cours des dernières années pour racheter son centre sportif de l’Etrat, le restaurant-bar-hôtel le Chaudron Vert, reprendre la gestion de sa boutique officielle et inaugurer son nouveau musée, la direction stéphanoise étudierait un potentiel rachat du mythique stade Geoffroy Guichard.

Cette piste de réflexion a été annoncée par Bernard Caiazzo, président du conseil de surveillance de l’ASSE, au sein du quotidien L’Equipe. « C’est ce que préconise la future loi Braillard. Les contribuables doivent-ils continuer à payer les stades ? Lyon et Nice ont bien vendu leur aéroport. Les taux bancaires étant très bas, c’est le moment ou jamais (de racheter son stade) » a alors précisé le dirigeant stéphanois dans l’édition de dimanche du quotidien sportif.

Si l’idée semble séduisante, le rachat de son enceinte sportive est-il réalisable pour l’AS Saint-Etienne, société sportive générant un chiffre d’affaires opérationnel autour de 65 M€ par exercice ? Le club stéphanois ne prendrait-il pas un trop gros risque en réalisant cette opération financière ?

Pour répondre à ces questions, il est nécessaire au préalable d’étudier deux éléments liés directement au rachat du stade Geoffroy Guichard : le montant de la transaction et son mode de financement. Concernant l’évaluation de l’opération, il est aujourd’hui impossible d’évoquer une fourchette de prix pour un type de transaction qui ne possède quasiment aucun historique. D’ailleurs, aucune procédure précisément détaillée n’existe dans la législation française dans le cadre d’une telle transaction entre une collectivité et un club sportif. Un manque auquel la prochaine loi Braillard pourrait pallier si cette dernière a le temps d’être votée avant la prochaine élection présidentielle.




ASSE : quel est le prix de vente du stade Geoffroy Guichard ?

En attendant, la rénovation du stade Geoffroy Guichard a coûté à elle-seule 58 M€ selon le plan de financement initial et 72 M€ selon les dernières informations dévoilées par le conseil municipal de Saint-Etienne. Et l’essentiel du financement a été apporté par la municipalité. Même si le projet de rachat de stade a été plutôt bien accueilli par les élus locaux selon les informations relayées par L’Equipe, il est difficilement imaginable que le stade soit cédé à un prix moins élevé que le coût des dernières rénovations.

Concernant le financement, peu d’éléments ont été donnés par la direction stéphanoise. Le recours à l’entrée des socios dans le capital du club a de nouveau été indiqué mais une telle procédure est compliqué à mettre en place juridiquement et ne permettra pas à l’ASSE de lever l’intégralité du financement. Le recours à un emprunt bancaire – stipulé par Bernard Caiazzo dans son intervention – semble indispensable mais le contexte n’est pas si favorable, à l’heure où les banques sont de plus en plus réticentes à prêter aux clubs de football français. De plus, les Verts ne pourront pas bénéficier d’une garantie publique d’emprunt en raison de son interdiction par la législation française. Un élément qui pourrait néanmoins évoluer en fonction des dispositifs contenus dans la prochaine loi Braillard. Enfin, une dernière option existe avec la mise en place d’un crédit-bail – permettant à l’ASSE de devenir propriétaire de son enceinte en payant durant une certaine période un loyer réévalué, comprenant les annuités d’achat du stade.

Néanmoins, avant de se lancer dans une telle opération, l’ASSE devra s’assurer de son succès économique en bâtissant un business plan rigoureux. L’augmentation d’activité via l’acquisition de la propriété de son stade devra impérativement couvrir les frais additionnels d’exploitation (frais de maintenance, entretien…) et la surcharge liée au financement. Cependant, la direction stéphanoise, adepte d’une gestion rigoureuse au cours des dernières années, saura sans aucun doute attendre le meilleur moment pour concrétiser un tel projet…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à suivre notre page Facebook

 


Source photo à la Une : © Wikipedia.org (KevFB)

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer