Economie

Des investisseurs chinois intéressés par l’ASSE ?

rachat asse investisseurs chinois

Alors que l’AS Saint-Etienne n’est pas un club à vendre, les propriétaires du club forézien restent néanmoins à l’écoute d’éventuelles opportunités permettant de faire grandir l’ASSE. A l’occasion d’une enquête menée dernièrement par L’Equipe sur l’arrivée d’investisseurs étrangers dans le football professionnel français, le co-président des Verts Bernard Caiazzo s’est exprimé sur le sujet. Décryptage…

« A Saint-Etienne, on est nous aussi sollicités par des (investisseurs) Chinois. » Cette affirmation étonnante a été lâchée par Bernard Caiazzo, co-président de l’AS Saint-Etienne, à nos confrères de L’Equipe dans le cadre d’un article mené sur les investissements étrangers dans le football professionnel français.

Alors que les grands acteurs chinois ne cessent d’investir dans le football européen – rachat d’une participation majoritaire au sein de l’Inter, acquisition d’une position minoritaire à Manchester City, rachat de clubs de Liga BBVA – l’ASSE suscite-t-elle la convoitise des grands industriels de l’Empire du Milieu ?

A première vue, l’AS Saint-Etienne possède un profil financier qui est loin de dissuader tout acteur cherchant à réaliser une opération dans le football. Grâce aux travaux menés par la direction actuelle (ascension sportive, lancement d’un nouveau programme CRM, inauguration d’un musée, nouvelle orientation de la stratégie de sponsoring, modernisation de Geoffroy Guichard), l’ASSE n’a cessé d’accroître ses revenus au cours des derniers exercices. Une prouesse réalisée tout en maintenant un certain équilibre budgétaire – l’ASSE a régulièrement présenté des bilans financiers bénéficiaires lors des dernières saisons – et en réduisant significativement son niveau d’endettement.

L’ASSE possède un profil financier de plus en plus intéressant

Si le club stéphanois possède un profil financier intéressant, en revanche, il n’entre pas forcément dans la grille de sélection opérée par les investisseurs chinois dans le cadre d’un mouvement réalisé dans le secteur footballistique. En général, les investisseurs de l’Empire du Milieu cherchent à acquérir des clubs en capacité de transmettre un savoir-faire de haut niveau en termes de formation. Le projet de sa nouvelle académie est notamment l’élément qui a poussé China Media Capital à investir auprès de Manchester City. Rastar Group a été attiré par le même paramètre lors du rachat de l’Espanyol Barcelone. En réalisant de telles opérations, les groupes industriels chinois cherchent ouvertement à importer en Chine les meilleurs modèles européens en matière de formation. En la matière, l’ASSE n’a pas récolté des résultats probants lors des dernières saisons même si certains joueurs à vocation défensive ont su tirer leur épingle du jeu (Zouma, Ghoulam, Guilavogui…).

Autre paramètre pris en compte par les investisseurs chinois : la possibilité de mettre en place des synergies industrielles ou touristiques. Ce n’est pas un hasard si un consortium sino-américain basé essentiellement dans le tourisme a acté cet été une prise de participation majoritaire au sein de l’OGC Nice, évoluant dans une agglomération à fort potentiel touristique.

Ainsi, il est peu probable qu’un grand acteur chinois cherche à acquérir pour le moment l’ASSE pour mener une stratégie de développement à long terme. D’ailleurs, Bernard Caiazzo s’est exprimé en ce sens dans la suite de son intervention. « On a le sentiment que ce sont plus des sociétés qui veulent faire des allers-retours que des sociétés qui veulent investir massivement. Les acteurs qui pointent le bout de leur nez ne sont pas des gens prêts à mettre 200 M€ pour un projet très ambitieux. C’est l’attrait du court terme qui les pousse » a ainsi réagi le dirigeant stéphanois.

Néanmoins, de telles affirmations tendent à prouver que l’ASSE possède toujours un capital séduction relativement important auprès des investisseurs internationaux…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à suivre notre page Facebook

 


Source photo à la Une : © Wikipedia.org (KevFB)

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer