Stratégie

AS Saint-Etienne : le club devra-t-il dégraisser avant de démarrer son mercato hivernal ?

mercato hivernal asse

Alors que le club stéphanois souhaite se renforcer, notamment dans le secteur offensif, lors du prochain mercato hivernal, l’ASSE va sans doute devoir songer en priorité à trouver une porte de sortie à certains éléments qui pèsent lourd dans sa masse salariale. Explications…

Bénéficiant d’un effectif pléthorique, Christophe Galtier souhaite tout de même procéder à des retouches lors du prochain mercato hivernal afin de remédier à certaines carences chroniques du jeu stéphanois. Les recherches des dirigeants de l’ASSE devraient se tourner vers le secteur offensif, compartiment du jeu offrant peu de garanties depuis le début de saison.

Cependant, avant d’envisager le recrutement de nouveaux joueurs, les dirigeants stéphanois vont également devoir s’atteler à trouver une porte de sortie à certains éléments de l’effectif forézien jouant peu mais disposant toujours d’un salaire relativement important.

Selon les informations évoquées le week-end dernier par le quotidien L’Equipe, deux joueurs se trouveraient dans cette situation : Benjamin Corgnet et Jérémy Clément. En plus de ces deux éléments, Fabien Lemoine pourrait également être placé sur la liste des transferts même si Christophe Galtier s’est opposé à son départ lors du dernier mercato estival.

ASSE : le club gère de façon rigoureuse sa masse salariale

Toujours selon les données fournies par L’Equipe, les trois joueurs représentent une masse salariale hors primes de l’ordre de 210 000 € par mois. En y ajoutant les cotisations patronales, la facture mensuelle s’élève aux alentours de 270 000 € pour l’ASSE. Ainsi, si le club parvenait à transférer les trois éléments, l’ASSE ferait alors une économie salariale de l’ordre de 1,6 M€ sur les six derniers mois de l’exercice 2016-17. Un montant qui pourrait même approcher la barre des 2 M€ en y incluant les primes collectives. Des sommes qui ne prennent pas en compte d’éventuelles indemnités de transfert.

Cette enveloppe additionnelle ne serait pas superflue pour financer le transfert et le salaire d’un nouveau joueur offensif au sein du club. D’autant que le club ne souhaite pas briser sa règle d’or, lui permettant d’atteindre l’équilibre budgétaire au cours des six derniers exercices. La cellule sportive va donc devoir redoubler ses efforts afin de procéder aux ajustements d’effectif sans provoquer une inflation importante de la masse salariale et de la dotation aux amortissements de transferts. Une équation qui provoquera sans doute certains maux de tête chez les décideurs stéphanois…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire 


Source photo à la Une : Wikipedia.org (KevFBCC BY-SA 3.0)

Articles populaires

To Top
Tweetez4
Partagez4
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer