Economie

L’Athletic Bilbao dévoile un exercice financier positif

La direction de l’Athletic Bilbao a dévoilé le résultat financier de l’exercice 2013-14 et les perspectives attendues pour la saison 2014-15. Après plusieurs saisons de rigueur budgétaire, le club basque peut envisager l’avenir avec sérénité grâce à la mise en place d’un nouveau modèle économique construit autour de sa nouvelle enceinte. Explications…

Alors que Josu Urrutia, président de l’Athletic Bilbao, avait indiqué en cours d’année un déficit d’exploitation estimé à 3 M€ pour l’exercice 2013-14 ; le dirigeant basque a finalement annoncé au public un résultat net positif de l’ordre de 28,153 M€ concernant le dernier exercice. Ce résultat positif fait suite à un exercice 2012-13 déjà largement excédentaire, conclu avec un bénéfice de l’ordre de 35,6 M€.

Ce revirement de situation est clairement du à la vente d’Ander Herrera à Manchester United durant le dernier mercato estival. Transféré chez les Red Devils contre une indemnité de 36 M€, cette transaction a été insérée au sein du bilan financier 2013-14 du club basque. Une ligne comptable de 31,7 M€ apparait dans le bilan de l’Athletic Bilbao (4,3 M€ ont été retirés de la somme perçue par le club basque au titre de l’amortissement du transfert lors de son acquisition au Real Saragosse).

Sans cette vente conclue durant la période estivale, l’Athletic Bilbao aurait alors accusé un déficit d’exploitation de l’ordre de 3,6 M€. Une situation qui s’apparente au bilan de la saison 2012-13 : le club basque avait affiché un déficit d’exploitation de 200 000 € largement comblé par la vente de certains éléments de l’effectif dont Javi Martinez.

L’Athletic Bilbao doit-il toujours céder ses meilleurs éléments pour équilibrer ses comptes ?

Josu Urrutia a profité de la conférence de presse pour annoncer les perspectives pour l’exercice 2014-15. La direction s’attend à réaliser un résultat net positif de 27 M€ sans aucun transfert d’éléments majeurs de l’effectif. Le club basque a ainsi pris en compte les revenus additionnels générés par la participation à la Ligue des Champions qui se situent aux alentours de 25 M€. L’Athletic a également intégré à son bilan prévisionnel l’introduction de nouveaux socios dans le capital du club, devant générer une rentrée d’argent estimée à 11 M€.

Pour la première fois depuis de nombreuses années, l’Athletic Bilbao ne sera pas contraint de céder ses meilleurs éléments au mercato pour équilibrer ses comptes. Le club basque pourra largement faire face à ses charges – dont une masse salariale de 49 M€ – tout en réalisant un résultat net largement positif.

L’Athletic Bilbao, futur  cador de Liga BBVA ?

Clairement, la direction de l’Athletic Bilbao construit depuis plusieurs années un modèle économique sain tout en s’inscrivant dans un cycle de croissance. Lors des saisons précédentes, le club basque a été contraint de céder ses meilleurs éléments pour équilibrer ses comptes tout en finançant les travaux de sa nouvelle enceinte. Le club a notamment contribué à hauteur de 50 M€ dans la rénovation de San Mames.

sources de revenus athletic bilbao 2012-13

Désormais, le club bénéficie de son nouvel écrin qui doit permettre à l’Athletic de franchir une nouvelle dimension financière. Possédant un chiffre d’affaires autour de 70 M€ hors transferts au cours des dernières saisons, la nouvelle enceinte doit aider le club basque à générer un revenu d’exploitation tournant autour de 100 M€ grâce à l’accroissement des recettes de billetterie et de sponsoring.

L’amélioration de la compétitivité financière se traduira par une capacité du club basque à retenir plus facilement ses meilleurs éléments. Non seulement le club ne sera plus contraint à vendre des éléments pour équilibrer ses finances, mais il bénéficiera dans un premier temps d’une certaine souplesse au niveau de sa masse salariale Ainsi, grâce à ce nouveau visage financier, l’Athletic devrait bénéficier d’une meilleure compétitivité sportive, devant générer des qualifications plus régulières en Ligue des Champions.

Certes, l’Athletic Bilbao ne devrait pas posséder la surface financière du Real Madrid ou du FC Barcelone à court terme. Le club n’en a pas forcément besoin étant donné son mode de fonctionnement. Néanmoins, grâce à une stabilité accrue de son effectif, l’Athletic Bilbao pourrait devenir à court terme un concurrent régulier aux places qualificatives pour la Ligue des Champions.

Google Plus

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer