Stratégie

L’Atletico Madrid est-elle sous la menace d’une sanction de la FIFA ?

Alors que le FC Barcelone a été dernièrement condamnée par la FIFA à une interdiction d’enregistrement de joueurs pour deux fenêtres de transferts en raison d’un recrutement de joueurs mineurs internationaux ne respectant pas les règlements en la matière, d’autres formations ibériques pourraient être dans le collimateur de la fédération internationale. Explications…

Les propos tenus dernièrement par les dirigeants de l’Atletico Madrid ne sont guère rassurants. Au cours d’une intervention radio durant la semaine, le président des Colchoneros, Enrique Cerezo, est revenu sur l’affaire de recrutements de joueurs mineurs internationaux opérés par le club madrilène et qui pourraient être dans le collimateur de la FIFA.

« Nous pensons, au sein de l’Atletico Madrid, que nous avons toujours opéré dans le respect des règles édictées par la FIFA concernant le recrutement de joueurs. Nous avons toujours agi de façon transparente et en conformité avec les règlements. Depuis déjà plusieurs mois, la presse mentionne une éventuelle enquête ouverte par la FIFA au sujet de notre club. Je ne peux pas dire si je suis confiant ou pas confiant à ce sujet. Je peux simplement affirmer que nous n’avons pour le moment reçu aucune notification de la part de la FIFA au sujet d’une éventuelle procédure » a alors indiqué le dirigeant madrilène à la radio RAC 1.

Au cours des derniers mois, la presse espagnole a notamment évoqué une éventuelle enquête ouverte par la fédération internationale à l’encontre du Real Madrid et de l’Atletico au sujet de recrutements de joueurs mineurs en-dehors des règles instaurées par la FIFA. Des enquêtes qui n’ont jamais été confirmées ou démenties par l’instance internationale. En revanche, les directions des deux formations madrilènes ont toujours nié l’ouverture de toute procédure à leur encontre.

enrique cerezo atletico madrid

Enrique Cerezo n’est pas toujours à l’aise en évoquant le sujet épineux du recrutement de joueurs mineurs internationaux

Le FC Barcelone a été le premier club majeur européen sanctionné pour non-respect des règlements FIFA au sujet du recrutement de joueurs mineurs. Le club catalan a été suspendu d’enregistrement de nouveaux joueurs provenant d’autres formations durant les deux dernières fenêtres de transferts. C’est pour cette raison qu’Arda Turan, recrue star du club catalan, fera ses débuts au moins de janvier 2016 sous ses nouvelles couleurs.

Rappelons enfin que les règles édictées par la FIFA sont très strictes en matière de recrutement de joueurs mineurs internationaux. Toute acquisition de joueur mineur international est interdite à l’exception de trois cas précis :

  1. si les parents du joueur s’installent dans le pays du nouveau club, pour des raisons étrangères au football
  2. si le transfert a lieu à l’intérieur de l’Union européenne (UE) ou au sein de l’Espace économique européen (EEE), pour les joueurs âgés de 16 à 18 ans. Dans ce cas, le nouveau club devra respecter les obligations suivantes :
    • le club est tenu de fournir au joueur une éducation et/ou une formation footballistique(s) adéquate(s) conforme(s) au plus haut standard national
    • en plus d’une éducation et/ou d’une formation footballistique(s), le club est tenu de garantir au joueur une éducation académique, scolaire, et/ ou professionnelle, et/ou une formation qui lui permettra d’exercer une autre profession s’il cesse de jouer au football comme professionnel
    • le club est tenu de tout mettre en œuvre afin d’offrir un encadrement optimal au joueur (hébergement optimal dans une famille d’accueil ou dans le centre du club, mise à disposition d’un tuteur au sein du club, etc.)
    • au moment de l’enregistrement d’un tel joueur, le club doit fournir à l’association concernée les preuves qu’il est à même de respecter les dispositions et obligations précitées
  3. si le joueur vit tout au plus à 50 km d’une frontière nationale et si le club auprès duquel le joueur souhaite être enregistré dans l’association voisine se trouve à une distance de 50 km maximum de la frontière. La distance maximale entre le domicile du joueur et le club doit être de 100 km. Dans ce cas, le joueur doit continuer à habiter chez ses parents et les deux associations concernées doivent donner leur accord exprès

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer