Economie

L’Allemagne a-t-elle payé la FIFA pour obtenir le Mondial 2006 ?

Alors que les scandales s’enchaînent à la tête de la FIFA depuis mai dernier, le quotidien allemand Der Spiegel a révélé en fin de semaine dernière un paiement suspect réalisé par le comité d’organisation de la Coupe du Monde allemande envers l’institution internationale en 2005. Depuis, la DFB a tenu à réagir face aux accusations formulées par la presse allemande. Explications…

Les enquêtes révélées au grand public en mai dernier au sujet des agissements de la FIFA au cours des dernières années n’ont pas fini d’éclabousser les grands dirigeants du football mondial. Après Michel Platini, c’est au tour de certains grands noms du football allemand d’être directement soupçonnés de corruption concernant l’attribution du Mondial 2006.

Le quotidien allemand Der Spiegel a révélé dans ses colonnes en fin de semaine dernière la présence d’un paiement suspect à hauteur de 6,7 M€ réalisé par le comité d’organisation de la Coupe du Monde 2006 envers la FIFA en 2005, soit seulement un an avant le début de la compétition. Les fonds auraient été avancés par Robert Louis-Dreyfus, propriétaire d’Adidas, équipementier historique de la fédération allemande.

Toujours d’après les informations livrées par Der Spiegel, la somme versée par le comité d’organisation servait à rémunérer quatre membres asiatiques du comité exécutif de la FIFA après avoir accordé leurs votes à l’Allemagne. Cinq ans plus tôt, la candidature allemande avait remporté le scrutin au dernier tour en s’imposant d’une seule voix face à l’Afrique du Sud (12 vs 11).

Afin de calmer la polémique, la fédération allemande (DFB) a tenu à immédiatement réagir face aux suspicions de corruption évoquées par Der Spiegel. « A travers différentes investigations, la fédération allemande a identifié un paiement de 6,7 M€ réalisé à la FIFA en avril 2005 par le comité d’organisation de la Coupe du Monde. Mais ce paiement n’a jamais été réalisé dans le but d’acheter des voix pour obtenir l’organisation du Mondial, qui a été attribuée cinq ans plus tôt » a ainsi indiqué un porte-parole de la DFB.

D’après les informations délivrées par la DFB, ce paiement aurait servi à financer un programme culturel parrainé par la FIFA durant le Mondial 2006. Pour Der Spiegel, l’argument culturel n’est qu’une couverture pour faciliter la transaction.

Au sein du comité d’organisation de la Coupe du Monde 2006 étaient présents à l’époque Franz Beckenbauer et surtout Wolfgang Niersbach, actuel président de la fédération allemande. Alors que ce dernier pourrait avoir des ambitions présidentielles pour la FIFA à moyen terme, il est important pour lui de désamorcer au plus vite un scandale qui pourrait avoir des conséquences catastrophiques pour sa carrière.

Wolfgang Niersbach

Wolfgang Niersbach tient à rapidement désamorcer tout soupçon de corruption au sujet de l’attribution du Mondial 2006

Enfin, du côté d’Adidas, autre partie prenante citée par Der Spiegel, on joue la carte de l’ignorance totale. « Nous ne savons strictement rien à propos d’un tel paiement réalisé par Robert Louis-Dreyfus » a alors commenté un officiel d’Adidas à l’agence Reuters.

Si l’obtention du Mondial 2006 n’est pas dans le collimateur des autorités suisses et américaines, la justice allemande a décidé de se saisir du dossier de soupçons de corruption afin de faire la lumière sur l’attribution de cette Coupe du Monde…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer