Droits TV

Quel club de Premier League réalise les meilleures audiences TV ?

Alors que la répartition des droits TV de Premier League est parmi la plus égalitaire des championnats européens, les différentes formations du championnat ne réalisent pas forcément les mêmes audiences TV. Basé sur une étude menée par Sporting Intelligence, Ecofoot.fr vous dévoile le classement des audiences moyennes TV domestiques réalisées par les clubs de Premier League lors de la saison 2013-14.

Avec un revenu annuel de 1,5 milliard de livres par saison sur la période 2013-16, la Premier League perçoit les droits TV les plus lucratifs des championnats européens. Si elle doit ce montant pharamineux à une internationalisation inégalée dans le secteur footballistique – le championnat anglais perçoit 500 M£ par an en provenance des droits TV internationaux – la Premier League bénéficie également d’une concurrence féroce entre les différents diffuseurs sur le marché domestique.

Ainsi, Sky Sports a accepté de débourser 2,28 milliards de livres pour s’offrir les meilleures affiches du championnat sur la période 2013-16. Et BT Sport a élevé son offre à 738 M£ pour obtenir des droits de diffusion sur la même période. La Premier League perçoit ainsi 1 milliard de livres par saison de droits TV domestiques. Un montant qui a mis hors course BeIN Sports lors du dernier appel d’offres réalisé par le Board de la Premier League.

Le montant si élevé payé par les diffuseurs domestiques de Premier League est-il justifié ? Visiblement, la réponse est positive en observant les audiences moyennes des rencontres retransmises par les deux diffuseurs nationaux. Au total, l’ensemble des rencontres diffusées sur les deux opérateurs a réuni plus de 160,8 millions de téléspectateurs en audience cumulée. Il s’agit d’un score extrêmement important alors que les rencontres sont retransmises sur des chaines payantes. En moyenne, chaque rencontre TV de Premier League réunit 1 050 000 téléspectateurs.

Grâce aux droits TV de Premier League, le groupe Sky parvient à attirer 7 millions d’abonnés à son bouquet sport. Il s’agit d’un score plus élevé que celui enregistré par Canal Plus – le groupe compterait environ 6 millions d’abonnés en France – alors que les deux groupes opèrent sur un marché domestique semblable. Du côté du groupe BT, l’opérateur enregistre 5 millions d’abonnés. Pour les deux opérateurs de télévision payante, la conservation des droits TV de Premier League revêt un enjeu majeur afin de préserver leur base d’abonnés. Néanmoins, grâce notamment à l’obtention des premiers choix, Sky enregistre des audiences bien plus importantes que BT sur la Premier League. En moyenne, les matchs diffusés sur BT ont attiré 562 000 téléspectateurs lors de la saison 2013-14.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder en avant-première, sans publicité, au format magazine et en version enrichie à nos meilleures interviews
  • Bénéficier de certaines exclusivités
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • Manchester United possède la plus forte audience moyenne

    Sur l’ensemble de la saison 2013-14, Liverpool FC est le club qui a rassemblé le plus de diffusions télévisuelles par les deux opérateurs. Au total, les Reds ont été retransmis 28 fois en direct. La rencontre de fin de saison, opposant Liverpool à Chelsea, a été le match qui a bénéficié de la plus forte audience : 2,7 millions de téléspectateurs ont suivi cette rencontre décisive pour la désignation du champion de Premier League.

    nb diffusions premier league 2013-14

    A l’inverse, Stoke City est le club qui a été le moins retransmis sur la scène domestique. Les Potters ont été diffusés 6 fois sur Sky Sport et seulement une fois sur BT. Vivant une saison anonyme dans le ventre mou du classement, Stoke a été devancé par Fulham et Cardiff City, deux formations qui ont été reléguées de Premier League  à l’issue de la saison.

    Si Liverpool FC domine le classement en termes de diffusions, Manchester United se situe au premier rang des audiences moyennes. Diffusé 25 fois, Manchester United enregistre une audience moyenne de 1,4 million de téléspectateurs. Malgré une saison sportive décevante, les Mancuniens parviennent à se hisser en haut de la hiérarchie.

    audiences moyennes tv premier league 2013-14

    Sans surprise, Manchester United devance les autres grosses formations du championnat. Liverpool se situe au deuxième rang avec une audience moyenne de 1,312 million de téléspectateurs. Chelsea FC se hisse sur la troisième marche du podium avec 1,197 million de téléspectateurs de moyenne, devançant de justesse Arsenal FC (1,180 M) et Manchester City (1,132 M). En dernière position de ce classement, le club de Fulham n’a réuni en moyenne que 726 000 téléspectateurs au cours d’une saison galère qui a précipité la formation londonienne en Championship.

    Les audiences moyennes sont-elles prises en compte dans la répartition des droits TV ?

    Actuellement, la Premier League possède le modèle de redistribution des droits TV le plus égalitaire des championnats majeurs européens. En 2013-14, le ratio entre le club percevant le plus gros revenu TV (Liverpool FC avec 97,5 M£) et le dernier du classement (Cardiff City avec 62 M£) est seulement de 1,57. Ce même ratio est de 3,4 en Ligue 1 alors que le championnat français est considéré comme une compétition redistribuant équitablement les recettes télévisuelles.

    Cet écart réduit dans le partage des recettes télévisuelles de Premier League est dû au critère « equal share » qui concentre 66% de la redistribution totale TV du championnat. En effet, 1,044 milliard de livres ont été redistribués aux clubs de façon égalitaire lors de l’exercice 2013-14.

    répartition-droits-TV-Premier-League

    La somme restante (518 millions de livres) est redistribuée en fonction de deux critères : la performance sportive lors de l’exercice écoulé et le nombre de retransmissions sur les deux opérateurs payants. Si l’audience télévisuelle n’a pas d’impact direct sur la redistribution des droits TV, le nombre de diffusion réalisé par les opérateurs est tout de même conditionné par les audiences enregistrées. Ainsi, elle joue un rôle indirect sur la redistribution télévisuelle.

    Néanmoins, certains dirigeants de clubs de Premier League militent pour une refonte de la redistribution des droits TV. Des patrons de grands clubs aimeraient une redistribution de la part fixe télévisuelle réduite à 50% afin de laisser une place plus importante aux critères de performance. Une réforme que Richard Scudamore – actuel patron de la Premier League – ne souhaite absolument pas entreprendre dans un avenir proche…

    Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer