Economie

Quel sera l’avenir actionnarial du RC Lens ?

Trois mois après l’officialisation du maintien du RC Lens en Ligue 2 prononcée par la DNCG, l’avenir financier du club artésien est toujours aussi flou. Pourtant, Hafiz Mammadov pourrait bien revenir rapidement aux affaires grâce à l’aide d’acteurs inattendus. Explications…

Depuis le début de la saison 2014-15, la situation financière du RC Lens n’a jamais été communiquée publiquement par les acteurs du dossier. Alors que le club est parvenu à sauver sa place en Ligue 2 en juillet dernier devant la DNCG à la surprise générale, les garanties financières apportées par Gervais Martel n’ont pas été divulguées. Et la présence à ses côtés du président de la région Nord-Pas-De-Calais, Daniel Percheron, lors de l’audition cruciale du club devant le gendarme financier français, n’a également jamais donné lieu à une explication claire et précise.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Pourtant, tous les acteurs de l’univers économique du RC Lens travaillent activement pour pérenniser financièrement la structure. Néanmoins, tout le monde ne semble pas forcément tirer dans le même sens. Alors que Gervais Martel chercherait à évincer Hafiz Mammadov du capital social du RC Lens afin de faire venir de nouveaux partenaires, le président de la région, Daniel Percheron, s’est dernièrement rendu en Azerbaïdjan pour rencontrer… l’homme d’affaires azéri !

Cette visite a été confirmée en personne par Daniel Percheron lors d’un entretien accordé à nos confrères de France Bleu Nord. Le président de la région, qui quittera ses fonctions en décembre prochain, s’est rendu en Azerbaïdjan accompagné de Xavier Thuilot, ancien directeur général adjoint du RC Lens dernièrement remercié par Gervais Martel.

Lors de cette rencontre, Daniel Percheron a notamment remercié Hafiz Mammadov pour ses investissements à hauteur de 24 M€ dans le club lensois et il en a profité pour connaître les intentions du propriétaire azéri pour l’avenir. Selon les propos rapportés par Percheron, Hafiz Mammadov serait d’accord pour procéder à une ouverture du capital du club visant à faire rentrer des acteurs du tissu économique local (supporters, entreprises locales, collectivités…). Une coopérative d’intérêt collectif pourrait alors être rapidement créée, réunissant les investissements des acteurs locaux, afin de contrôler 1% du capital social du RC Lens.

Si la prise de participation est minime, l’arrivée de ce nouvel acteur en tant qu’actionnaire pourrait néanmoins changer en profondeur la structure décisionnelle à la tête du club. Actuellement, avec seulement 0,01%, Gervais Martel contrôle 40% des voix au conseil d’administration. La coopérative d’intérêt collectif pourrait alors avoir un pouvoir non-négligeable dans les décisions du RC Lens.

Daniel Percheron

Daniel Percheron maintient son idée d’une prise de participation minoritaire au capital social du RC Lens de la part d’acteurs locaux

« Le modèle, c’est de devenir un club pratiquement autonome » a alors confié Daniel Percheron à France Bleu Nord. Un changement structurel qui passe forcément par des modifications profondes dans la gouvernance du club. Ce dernier a d’ailleurs révélé que le maintien du RC Lens en Ligue 2 homologué par la DNCG était conditionné à un changement du mode de fonctionnement du club afin d’obtenir une gestion plus transparente.

De plus, l’entrée au capital social d’une coopérative d’intérêt collectif devrait permettre à Hafiz Mammadov de réintégrer le processus décisionnel du club lensois. D’ailleurs, Daniel Percheron s’est empressé d’inviter l’homme d’affaires azéri à une inauguration privée du stade Bollaert rénové qui devrait avoir lieu au mois de novembre prochain. Une invitation qui a été acceptée avec plaisir par Mammadov.

Néanmoins, ces tractations qui ont lieu dans le dos de Gervais Martel ne font pas du tout plaisir au patron lensois. Ce dernier vient de vivement réagir aux différents événements en publiant un communiqué sur le site officiel du club. « Gervais Martel trouve néanmoins surprenant que cette démarche ait pu avoir lieu sans qu’il en ait été informé au préalable par M. Daniel Percheron, à fortiori en présence d’un ancien salarié du club » peut-on ainsi lire dans le communiqué.

Si une grande agitation secoue le club en coulisse, l’avenir du RC Lens reste encore complètement flou. En attendant, le club tentera dans un premier temps de redresser la barre sportivement au sein d’un championnat de Ligue 2 où il occupe une inquiétante 16ème place…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer