Economie

La bonne santé économique du Bayern Munich

En cours de semaine, le Bayern Munich FC a publié ses résultats financiers pour la saison 2011/12. Le club phare du championnat allemand ne s’est jamais aussi bien porté financièrement en 112 ans d’histoire.

La bonne gestion allemande n’est pas qu’une utopie. Le Bayern Munich en est un excellent exemple, un modèle de gestion pour l’ensemble du football européen. A la tête du club, il n’y a point de richissimes investisseurs ou d’entreprises puissantes. Grâce à une gestion économique rigoureuse, le Bayern Munich est devenu auto-suffisant. Cela fait 20 années consécutives que le club – ou devrait-on dire l’entreprise bavaroise – fait des bénéfices.

Mais la saison 2011/12 bat tous les records du côté de la Bavière. Avec 332,2 millions d’euros de chiffre d’affaires, le Bayern détrône son précédent record datant de la saison 2009/10 qui était de 312 millions d’euros. Sauf qu’en 2009/10, le club Bavarois avait remporté la Coupe d’Allemagne et la Bundesliga. Et il avait atteint la finale de la Ligue des Champions. En 2011/12, les Allemands n’ont remporté aucun titre majeur.

L’Allianz Arena pourrait rapporter 30 millions d’euros supplémentaires au Bayern Munich

Ces 332,2 millions d’euros de chiffre d’affaires ont engendré 11,1 millions d’euros de bénéfices. Et ce CA ne prend pas en compte les revenus générés par le stade de l’Allianz Arena, dont le club est propriétaire. Sinon, il s’établit à 373,4 millions d’euros. Mais aujourd’hui, les recettes en billetterie servent à rembourser l’emprunt contracté par le club. Dans une dizaine d’année, le club Bavarois disposera d’une cagnotte de 30 millions d’euros supplémentaires.

Allianz Arena

L’Allianz Arena rapportera 30 millions d’euros supplémentaires au Bayern Munich une fois la dette remboursée.

Cette bonne santé est due à une gestion à l’euro près du club. Le Bayern ne réalise pas de folies concernant les transferts et la masse salariale. Cette stratégie risque de porter ses fruits lors de l’instauration du fair-play financier. La nouvelle mesure de Michel Platini pourrait faire du club Bavarois le plus puissant d’Europe…

Google Plus

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez7
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer