Economie

Chinese Super League : le club de Beijing Guoan change d’actionnaire majoritaire

beijing guoan changement actionnarial

Alors que les clubs de Chinese Super League réalisent actuellement leurs derniers ajustements d’effectifs avant d’entamer la saison 2017 ; un club majeur de la CSL vient d’enregistrer de profonds changements actionnariaux. Décryptage…

Peu actif sur le marché des transferts depuis son ouverture contrairement à bon nombre de ses concurrents, le club de Beijing Guoan s’est pour le moment contenté d’attirer quelques joueurs provenant du marché chinois.

Néanmoins, la donne pourrait légèrement évoluer lors des jours à venir (le mercato chinois s’achevant le 28 février). En effet, d’après les informations relayées par la bourse de Hong Kong, le 5ème de l’édition 2016 du championnat de Chinese Super League vient de changer d’actionnaire majoritaire.

Initialement détenu par le groupe financier CITIC, ce dernier a accepté de céder 64% du capital social du club au groupe immobilier Sinobo Land.  Suite à cette transaction, le club changera de nom lors de la prochaine édition du championnat de CSL qui démarrera en mars prochain. Il sera désormais baptisé Beijing Sinobo Guoan.

Selon les informations provenant de la presse chinoise, Sinobo Land a accepté de débourser la somme de 514 M$ pour acquérir une participation majoritaire dans le club de Pékin ! Une somme très conséquente, qui valorise ainsi le club à hauteur de 807 M$.

Si on s’en tient aux montants bruts, le club de Beijing Sinobo Guoan atteint ainsi une valorisation supérieure à celle d’un club comme le Milan AC ! En effet, la famille Berlusconi est en train de finaliser la cession de 99,93% du capital social du club lombard à un consortium chinois contre une somme de 520 M€. Néanmoins, le groupe en question s’est également engagé à supporter 220 M€ de dettes.

Les clubs de Chinese Super League valent-ils déjà plus cher que les principales formations européennes ?

Le montant de la transaction concernant le club de Beijing Guoan parait tout de même très important compte tenu des données du marché de la Chinese Super League. Les clubs chinois sont actuellement bien moins connus que les grands clubs européens sur les marchés internationaux. Et les revenus structurels des principales formations du pays sont bien inférieurs aux recettes générées par les principaux clubs européens. La plupart des clubs ne parviennent pas à dépasser la barre des 100 M€ de recettes opérationnelles.

Mais en réalisant un tel investissement, Sinobo parie sur l’avenir. Le groupe immobilier mise sur une hausse vertigineuse d’engouement en Chine pour dynamiser l’ensemble des centres de profits de son nouveau club. D’autant que le groupe immobilier n’a pas investi dans n’importe quel club. Le Beijing Guoan possède déjà une solide base de fans, enregistrant une affluence moyenne de l’ordre de 40 000 spectateurs lors des derniers exercices.

L’encadrement des investissements en CSL, la hausse d’intérêt de la Chine pour le football, la bienveillance accordée par le pouvoir central aux entreprises investissant dans le football local et la perspective de développer des projets immobiliers autour de sa nouvelle acquisition ont constitué de solides arguments pour convaincre Sinobo de sortir 514 M$ pour s’offrir l’un des clubs les plus populaires de Chinese Super League !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire [mc4wp_form]


Source photo à la Une : Wikipedia.orgCC BY-SA 3.0

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer