Economie

La Berrichonne de Châteauroux s’expose à une baisse de ses subventions

Actuelle lanterne rouge de Ligue 2, la Berrichonne de Châteauroux a de fortes chances d’évoluer en National au cours de la saison 2015-16. Une descente qui impactera lourdement les centres de profits du club. D’autant que la municipalité compte réduire les aides accordées à la formation castelroussine. Explications…

Souvent présent au stade Gaston-Petit, le maire de Châteauroux, Gil Avérous, a profité d’une interview accordée à nos confrères de La Nouvelle République pour donner son avis sur la situation de la Berrichonne de Châteauroux.

Si ce dernier a salué les efforts réalisés par la direction actuelle en matière de gestion économique, il n’a pas hésité à critiquer les défaillances sportives rencontrées par le club castelroussin au cours des deux derniers exercices. Selon l’élu politique, le club a commis des erreurs en matière de recrutement. « Manifestement, on a une équipe qui est à la peine, cela est vraisemblablement dû à un recrutement qui manque d’homogénéité et de cohérence et ce malgré les entraîneurs successifs » analyse ainsi Gil Avérous.

Au sein de cette interview, le maire de Châteauroux s’est également attardé sur les subventions accordées par les collectivités locales au club de la Berrichonne. Selon Gil Avérous, le montant des aides octroyées au club castelroussin diminuera quel que soit le scénario final. Néanmoins, une descente du club en National à l’issue de la saison impliquerait une baisse drastique du montant des subventions.

Actuellement, la municipalité reverse 645 000 € de subventions par saison au club de la Berrichonne. Sur cette somme, 443 000 € sont versés au club afin de contribuer au bon fonctionnement de son centre de formation. Et 202 000 € sont reversés en achat de prestations (places, espaces publicitaires…). En contrepartie, la Berrichonne de Châteauroux paie un loyer annuel de 150 000 € pour l’exploitation du stade Gaston-Petit.

Quel sera le budget de la Berrichonne de Châteauroux en National ?

En cas de descente en National, Gil Avérous n’exclut pas une baisse de 50% des aides financières accordées à la Berrichonne de Châteauroux. L’élu explique cette chute des subventions par une volonté de cohérence économique au sein de la gestion des différentes entités sportives de la ville. « On a baissé notre effort de 6,5 % à toutes les autres associations sportives, dont certaines ont de bons résultats. Il ne serait pas acceptable de l’appliquer à tous les «  petits  » et que le «  gros  », qui a des résultats catastrophiques, ne voit pas sa subvention baisser » explique ainsi le maire de la ville.

Gil Averous subventions chateauroux

Gil Averous, maire de Châteauroux, compte réduire les subventions accordées à la Berrichonne pour la saison 2015-16

Pour la direction de la Berrichonne, la probable diminution des subventions constitue une mauvaise nouvelle de plus au sein d’une saison difficile pour le club castelroussin. Même si la relégation n’est pas encore mathématiquement jouée, la direction se prépare à vivre une saison 2015-16 en National. Possédant des revenus opérationnels à hauteur de 8 M€ en Ligue 2, le club s’attend à repartir avec un budget divisé par 2 à l’échelon inférieur suite à la perte des droits TV et à la baisse des subventions.

Pour Gil Avérous, la solution passe par une régénération de l’équipe dirigeante permettant d’apporter du sang neuf à l’institution. Il plaide notamment pour le basculement d’une gestion familiale du club à une conception plus entrepreneuriale. Et l’élu souhaite voir l’ex-international français Florent Malouda jouer un rôle plus important auprès du club. Actuel membre du conseil d’administration du club castelroussin, l’ancien joueur de l’Olympique Lyonnais pourrait apporter son expérience et faire profiter de son réseau pour réorienter la politique sportive tout en contribuant au développement économique de la structure. Une idée qui n’a pour le moment pas été commentée par l’équipe dirigeante actuelle du club castelroussin…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer