Economie

Arsenal FC présente un excellent bilan financier

La direction d’Arsenal FC vient de publier le bilan financier du club concernant l’exercice 2014-15. Sans surprise, ce dernier est excellent : le club continue à accumuler les profits tout en réduisant son niveau d’endettement. Une gestion rigoureuse qui devrait aider le club à retrouver le chemin des grands succès sportifs. Explications…

Lors de l’exercice 2014-15, Arsenal FC a dévoilé un résultat net positif de 20,044 M£. Il s’agit du meilleur résultat financier du club depuis la saison 2011-12. Malgré quelques gros investissements réalisés sur le marché des transferts, avec notamment l’acquisition d’Alexis Sanchez, le club maintient sa tendance positive. Les Gunners sont même parvenus à confortablement accroître leurs bénéfices. Lors des deux exercices précédents, le résultat net positif était tombé sous la barre des 10 M£. Au total, sur la période 2009-15, le club a accumulé plus de 136 M£ de profits !

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Cette hausse des bénéfices enregistrée en cet exercice 2014-15 est due à plusieurs facteurs. Premièrement, Arsenal FC a considérablement augmenté ses revenus opérationnels. Pour la première fois de son histoire, le club dépasse le cap des 300 M£ de CA opérationnel. Le club a atteint la barre des 328,532 M£ de recettes, constituant une progression de 10% par rapport à la saison dernière.

Si toutes les sources de revenus ont progressé au cours de l’exercice 2014-15 par rapport à la saison précédente, les recettes commerciales sont clairement responsables de ce bond en avant. Pour la première fois également, les revenus commerciaux du club franchissent la barre des 100 M£ pour atteindre 103,287 M£. Il s’agit d’une hausse de plus de 33% par rapport à l’exercice précédent. L’entrée en vigueur du nouveau contrat équipementier signé avec Puma est à l’origine de cette hausse. Les recettes merchandising ont également progressé 6,8 M£ pour se situer désormais à 24,7 M£.

Cette augmentation du CA permet ainsi à Arsenal d’afficher un résultat opérationnel positif de l’ordre de 49,362 M£. Il faut néanmoins noter qu’une hausse importante de la masse salariale absorbe une bonne partie de la progression des revenus du club. Afin de satisfaire ses ambitions sportives, le club n’a pas hésité à accorder des salaires onéreux à ses dernières recrues (Ozil, Sanchez…) tout en prolongeant à la hausse certains éléments cadres de l’effectif. La masse salariale est donc passé de 154 M£ en 2012-13 à 192 M£ en 2014-15. Elle représente désormais 58,5% des revenus opérationnels, soit un niveau encore bien inférieur au ratio toléré par l’UEFA. D’ailleurs, cette augmentation n’enraye en rien les profits opérationnels générés par les Gunners.

En plus de bénéficier d’un résultat opérationnel largement positif, Arsenal FC continue également à générer d’importants revenus immobiliers provenant de la propriété de son ancien stade Highbury. De nouveaux terrains ont été dernièrement cédés, permettant au club de générer des revenus à hauteur de 15,1 M£.

Grâce aux recettes immobilières et au résultat opérationnel positif, Arsenal FC continue d’accumuler les profits malgré une balance des transferts devenue déficitaire au cours des dernières années. En 2014-15, le club a notamment supporté une charge liée aux amortissements de transferts de l’ordre de 54,4 M£, en progression de 14,4 M£ par rapport à la saison dernière. En contre-partie, le club a réalisé une plus-value sur ses ventes à hauteur seulement de 28,9 M£.

recrutement onéreux arsenal fc

Les recrutements onéreux réalisés au cours des dernières saisons ont contribué à l’augmentation de la charge salariale et de la dotation aux amortissements d’Arsenal FC

Les profits générés par Arsenal FC ont également contribué à largement diminuer le niveau d’endettement net du club. Ce dernier est passé de 318 M£ en 2007-08 à seulement 5,681 M£ au 30 mai 2015 ! Si la dette brute continue à être élevée – le club n’a pas encore totalement remboursé les emprunts liés à l’édification de son stade – la direction est parvenue à accumuler tant de liquidités au cours des dernières années qu’elles couvrent désormais la quasi-intégralité des dettes restantes.

Clairement, la gestion financière d’Arsenal FC constitue un modèle pour l’ensemble des clubs européens. Et les perspectives sont radieuses pour la formation londonienne avec l’explosion des droits TV domestiques et internationaux de la Premier League à venir. Arsenal FC pourra à l’avenir prendre plus de risques au niveau sportif pour retrouver rapidement le chemin des titres majeurs en Premier League et sur la scène européenne…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer