Economie

L’AS Roma est-elle en difficulté financièrement ?

La direction de l’AS Roma a dévoilé en début de mois le bilan financier du club concernant l’exercice 2014-15. Sans surprise, ce dernier est lourdement déficitaire et le club de la Louve aura du mal à tenir ses engagements envers l’UEFA sans une restructuration profonde et immédiate. Explications…

Comment l’AS Roma compte-t-elle inverser une tendance financière catastrophique qui perdure depuis plus de 6 exercices ? Malgré l’embellie sportive observée depuis la prise de fonction de Rudy Garcia en tant qu’entraîneur, l’AS Roma n’est toujours pas parvenue à atteindre l’équilibre budgétaire. Lors de l’exercice 2014-15, le club a même enregistré son pire déficit depuis la saison 2011-12 malgré le retour de la formation romaine en Ligue des Champions…

Ainsi, le club de la Louve a dévoilé un résultat net déficitaire de 41,166 M€ pour le dernier exercice écoulé. Il s’agit d’une réelle contre-performance financière pour la direction qui comptait sur le retour en C1 pour inverser la tendance. Depuis la saison 2009-10, l’AS Roma accumule des pertes financières à hauteur de 231 M€ !

Pourtant, le club romain a enregistré lors de ce dernier exercice son record de chiffre d’affaires opérationnel. Ce dernier a progressé de 40% par rapport à la saison précédente pour atteindre 180,6 M€. Bien évidemment, la participation aux compétitions européennes (C1 + C3) a lourdement contribué à cette hausse de revenus. Les recettes de billetterie se sont envolées pour atteindre 43,6 M€ (record du club) dont 17,5 M€ pour la seule Ligue des Champions ! Les revenus télévisuels ont également enregistré une forte hausse, dépassant la barre des 100 M€ pour atteindre la somme de 102,8 M€.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder en avant-première, sans publicité, au format magazine et en version enrichie à nos meilleures interviews
  • Bénéficier de certaines exclusivités
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • Malheureusement pour le club de la Louve, les charges pesant sur la structure ont augmenté aussi fortement, ne permettant pas d’équilibrer le bilan. La masse salariale du club s’est littéralement envolée pour atteindre la somme record de 136 M€, correspondant à plus de 75% des revenus opérationnels du club. La politique onéreuse de recrutement de l’AS Roma a également eu un impact significatif sur la dotation aux amortissements de transferts excédant désormais la barre des 40,2 M€.

    D’après les éléments de précision donnés par la direction, cette dernière s’attendait à une hausse plus importante des revenus opérationnels du club liés à la participation à la Ligue des Champions. Des prévisions trop optimistes sont ainsi responsables de ce nouveau résultat financier négatif. La déception concerne surtout les revenus commerciaux de l’AS Roma : ces derniers ne parviennent pas à progresser malgré la nouvelle exposition continentale du club. Après l’affaire de l’équipementier, le club ne parvient pas à trouver un sponsor maillot principal capable de répondre à ses exigences financières. En cette saison 2015-16, le club n’a toujours pas signé d’accord avec un partenaire commercial pour occuper l’espace premium de sa tunique.

    Néanmoins, la situation financière de l’AS Roma devient préoccupante. Au 30 juin 2015, le club possédait des fonds propres négatifs à hauteur de 102,2 M€. Cela constitue une chute de 20 M€ par rapport à la saison précédente malgré une opération d’augmentation de capital entreprise par l’actionnaire majoritaire à hauteur de 20 M€. La dette nette se situe à un niveau important de 129,9 M€ et la structure financière actuelle du club permet difficilement de réduire son passif.

    Fort heureusement, le club s’appuie sur un actionnariat solide possédant la confiance des établissements bancaires italiens. Le club est dernièrement parvenu à trouver un accord de refinancement de sa dette avec les établissements Goldman Sachs et UniCredit. Une confiance qui est également maintenue grâce à ses principaux actifs (joueurs) qui donnent des garanties à court terme à ses bailleurs.

    Cependant, pour supporter de telles charges tout en rétablissant l’équilibre budgétaire, l’AS Roma devra impérativement accroître ses revenus à court terme. Outre le projet de construction d’un nouveau stade qui ne sera concrétisé qu’à moyen terme, la direction compte sur une participation régulière à la C1 pour considérablement accroître les recettes commerciales du club.

    Ayant conclu un accord dernièrement avec l’UEFA dans le cadre du fair-play financier, la direction de la Roma s’est notamment engagée à retrouver l’équilibre budgétaire pour la saison 2017-18 et à ne pas excéder un déficit de 30 M€ pour les exercices 2014-15 et 2015-16. La réalisation de ces deux objectifs semble déjà bien compromise pour le club de la Louve qui s’expose à de nouvelles sanctions…

    Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer