Economie

La FIFA présentera-t-elle un bilan financier déficitaire en 2015 ?

Alors que les démêlés judiciaires se poursuivent pour les hauts cadres et membres du comité exécutif de la FIFA, cette dernière pourrait afficher un déficit important concernant l’exercice 2015. Néanmoins, cela ne devrait pas affecter de manière significative l’état des finances de l’institution pour le moment…

Les scandales judiciaires à répétition auront-ils un impact négatif sur l’état des finances de la FIFA dès 2015 ? La réponse est positive si on en croit les révélations effectuées par un journaliste du Wall Street Journal, David Owen, ayant eu accès à des éléments du compte-rendu de la dernière réunion du comité exécutif de l’institution.

La FIFA devrait ainsi présenter un résultat net déficitaire de l’ordre de 100 M$ pour l’exercice 2015. Un chiffre qui tranche par rapport aux 338 M$ de bénéfices enregistrés par la fédération internationale durant la période 2011-14. Pour le moment, la FIFA n’a émis aucune communication officielle au sujet de ce bilan financier. Et aucune information ne circulera vraisemblablement avant sa communication au grand public prévue pour le mois d’avril 2016.

Si le déficit parait important, l’année post Coupe du Monde constitue toujours l’exercice le plus délicat en termes de génération de revenus au sein du cycle quadriennal de la FIFA. Néanmoins, lors des cycles précédents, la FIFA était parvenue à enregistrer tout de même des bénéfices importants : 139 M$ en 2003, 49  M$ en 2007 et 36 M$ en 2011.

Le déficit rencontré par la FIFA proviendrait tout d’abord d’une hausse des dépenses due notamment aux frais judiciaires engagés pour défendre l’institution face aux procédures ouvertes par les autorités suisses et américaines.

La FIFA subirait également une contraction de chiffre d’affaires plus importante que prévue, notamment au niveau de ses revenus commerciaux. Prévoyant 2,3 milliards de dollars de recettes commerciales sur le cycle 2015-18, la défiance de certains sponsors ayant prévu des clauses d’image impacterait significativement les recettes lors de cette année 2015.

Générant lors de chaque exercice d’importants excédents provenant de sa gestion financière au cours des dernières années, la FIFA serait également pénalisée en 2015 par les fluctuations des monnaies n’allant pas dans son sens.

Néanmoins, même si la FIFA affiche un important déficit en 2015, cela ne met pas en péril l’institution. Possédant des réserves financières à hauteur de 1,5 milliard de dollars en 2014, l’institution pourra aisément faire face à un déficit ponctuel. Cependant, le nouveau dirigeant qui sera élu en février 2016 devra impérativement engager les bonnes réformes afin de redorer l’image de la FIFA. Une condition qui sera importante à remplir pour ne pas transformer le bilan financier négatif ponctuel en déficits chroniques fragilisant financièrement l’institution.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

*estimation


Source photo à la Une : © Europarl.europa.eu

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer