Economie

L’Hellas Verona pourra-t-il supporter une relégation en Serie B ?

Alors que l’Hellas Verona se trouve actuellement dans une situation sportive préoccupante, le dernier bilan financier dévoilé par la direction n’est guère rassurant concernant l’état de santé du club italien. En cas de descente en Serie B, l’actionnaire majoritaire sera contraint de restructurer intégralement le club afin qu’il puisse survive économiquement…

Si l’Hellas Verona a réussi son exercice 2014-15 sur le plan sportif en achevant la saison au 13ème rang de Serie A, la donne n’est pas aussi positive concernant les finances. Le club a ainsi révélé un résultat net déficitaire de l’ordre de 6,9 M€. Un chiffre qui contraste pleinement avec les bénéfices accumulées lors de la saison précédente, marquant le retour du club au sein de l’élite italienne.

Plusieurs éléments ont affecté l’équilibre financier du club de Vérone. Tout d’abord, l’Hellas a enregistré une baisse de ses recettes opérationnelles de l’ordre de 10,6% par rapport à la saison précédente. Les recettes commerciales ont notamment été divisées par deux par rapport à la saison 2013-14. Les sponsors principaux du club – Agsm Verona Spa, Leaderform Spa, Franklin & Marshall – ont alors versé 1,050 M€ au club contre 1,450 M€ lors de l’année de sa remontée. En revanche, le club a enregistré une très légère hausse de ses revenus en provenance de son équipementier Nike, se rapprochant désormais de la barre des 200 000 €.

Outre la chute des recettes commerciales, le club a également enregistré une baisse sévère du poste « autres revenus ». Cette contraction est notamment due à l’absence cette année d’une contribution versée par la RAI à hauteur de 3,5 M€ liée à un arriéré de paiement. Ainsi, cette source de recettes revient à un niveau conforme aux saisons précédentes, comprenant notamment les revenus de vente de produits merchandising, les subventions des collectivités locales ou encore un accord signé avec Infront pour l’exploitation de licences liées au club.

En plus de la baisse des revenus opérationnels du club, l’Hellas Verona doit également affronter l’absence d’un revenu financier exceptionnel lors de la saison précédente liée à la cession de l’exploitation de certaines activités liées à sa marque. Une cession qui avait permis de générer une rentrée comptable de l’ordre de 15 M€ !

En complément de la baisse de ses revenus, l’Hellas Verona a également supporté une hausse importante de sa masse salariale. Lors de la saison 2014-15, cette dernière a atteint la barre des 33,934 M€ ; engloutissant désormais 89% des recettes opérationnelles du club. Un score qui est bien trop élevé par rapport aux limites fixées par l’UEFA qui autorise un ratio maximal de 70% selon les règles du fair-play financier.

Ce résultat net négatif subi par l’Hellas Verona lors du dernier exercice provoque une dégradation des ratios financiers du club. Les fonds propres du club ont ainsi été divisés par deux en 12 mois. Et la dette brute ne cesse de s’accroître pour désormais atteindre la barre des 22 M€. Une dette qui commence à réellement peser sur la gestion du club : lors de l’exercice 2014-15, l’Hellas Verona a ainsi supporté une charge comptable négative de l’ordre de 1,720 M€ liée à sa gestion financière.

Ces mauvais résultats financiers ont été obtenus malgré une balance des transferts positive. D’ailleurs, la cession de certains éléments a entraîné une véritable chute de la compétitivité sportive du club en cette saison 2015-16. Dernier de Serie A, le club a de fortes chances d’être relégué en deuxième division italienne lors de la saison prochaine. Cela serait alors un terrible coup dur pour le club, qui serait alors contraint de faire une croix sur les importantes recettes télévisuelles de Serie A.

En cas de relégation, le club devrait alors se séparer de ses meilleurs éléments pour réduire drastiquement sa masse salariale tout en faisant entrer de l’argent frais dans ses caisses. L’actionnaire du club, Maurizio Setti, devrait probablement remettre également la main à la poche afin d’éviter un scénario catastrophe…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


Source photo à la Une : © Juventus (Facebook)

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer