Economie

Le bon bilan financier de la Lazio dissimule une perte de compétitivité

La direction de la Lazio a dévoilé son bilan financier pour l’exercice 2013-14. Si le club de la capitale italienne affiche un très bon résultat net, ce dernier masque une dégradation de compétitivité financière et sportive. Explications…

Les dirigeants de la Lazio ont exprimé beaucoup de satisfaction lors du dévoilement du bilan financier du club pour l’exercice 2013-14. Le club présidé par Claudio Lotito a affiché un résultat net positif de l’ordre de 7,068 M€. Il s’agit d’une véritable performance de la part de la formation romaine alors que cette dernière avait réalisé des pertes à hauteur de 5,9 M€ lors de l’exercice 2012-13.

Cette performance financière est d’autant plus étonnante que le club laziale a réalisé une saison sportive bien moins intéressante en 2013-14 par rapport à l’exercice 2012-13. Alors que le club avait à l’époque remporté la Coupe d’Italie, atteint les quarts de finale d’Europa League et terminé septième de Serie A, la Lazio n’est pas parvenue à réitérer les mêmes performances. Le club romain n’a gagné aucun trophée en 2013-14 et s’est classé au neuvième rang de Serie A tout en se faisant éliminer en 32èmes de finale d’Europa League.

Malgré la bonne performance financière enregistrée par le club lors de l’exercice 2013-14, la direction a décidé de ne pas redistribuer les bénéfices en dividendes. Le club a notamment profité de son bon résultat net pour réduire son endettement fiscal. Ce dernier est ainsi passé de 63 M€ en 2012-13 à 60,2 M€ à l’issue de l’exercice 2013-14 alors qu’il culminait à 143,33 M€ en 2005. La direction a également renforcé les capitaux propres du club évoluant de 8,7 M€ à 15,7 M€ entre le début et la fin de l’exercice 2013-14.

La Lazio a généré moins de revenus opérationnels en 2013-14

Etonnement, le club de la Lazio est parvenu à générer d’importants profits alors que les recettes hors transferts de la formation ont considérablement diminué. Lors de l’exercice 2012-13, la Lazio était parvenue pour la première fois à franchir la barre des 100 M€ de recettes hors transferts pour atteindre 106,670 M€ de revenus. Ces derniers ont fondu de 21% lors de l’exercice 2013-14 pour atteindre seulement 83,984 M€, soit un niveau inférieur à la saison 2009-10 (89,3 M€).

recettes hors transferts lazio

Cette tendance s’explique par une baisse généralisée de l’ensemble des sources de revenus du club. En valeur, la source de revenus la plus impactée concerne les droits TV. Alors que le club avait généré 70,7 M€ de revenus en 2012-13, il n’a touché que 56,268 M€ en 2013-14. Cette baisse importante de 14,5 M€ est notamment due aux moins bonnes performances sportives réalisées par le club dans l’ensemble des compétitions engagées.

billetterie lazio

En pourcentage, la chute la plus vertigineuse concerne les recettes de billetterie. La Lazio a perdu près de 33% de ses recettes en provenance de cette source de revenus entre les saisons 2012-13 et 2013-14. Lors du dernier exercice, le club a ainsi perçu un revenu de 7,256 M€ soit le niveau le plus bas enregistré lors des cinq dernières saisons. Le mauvais parcours en Coupe d’Italie et la colère des supporters à l’égard de la politique du club ont lourdement impacté cette source de revenus.

revenus commerciaux lazio

Enfin, les revenus commerciaux de la Lazio connaissent également une baisse de 10% entre les exercices 2012-13 et 2013-14. Le club romain a ainsi enregistré 12,730 M€ de revenus en provenance de cette source lors du dernier exercice. Il s’agit à nouveau du plus petit score enregistré par le club au cours des 5 derniers exercices.

Comment la Lazio est-elle parvenue à générer un si bon résultat net ?

Si l’excellent résultat net affiché par la Lazio n’est clairement pas dû aux revenus opérationnels, la Lazio doit son bon bilan financier aux indemnités de transferts touchées par le club et à une légère contraction de ses dépenses par rapport à l’exercice 2012-13. En effet, dans le bilan comptable de la saison 2013-14, la Lazio enregistre notamment la vente de sa star brésilienne Hernanes à l’Inter contre une somme avoisinant 20 M€. Cette cession permet aux comptes de la Lazio d’accueillir une valeur comptable positive de 15,731 M€. D’autres joueurs importants de l’effectif ont également été cédés lors de cette saison (Floccari à Sassuolo, Kozac à Aston Villa…). Cela a permis au club de générer au total un solde positif de près de 24 M€ en provenance du marché des transferts.

Evidemment, la vente de ses meilleurs éléments a également entrainé une baisse relativement importante de la masse salariale du club. Cette dernière est passée de 64,4 M€ en 2012-13 à 52,5 M€ en 2013-14. Des économies précieuses qui ont diminué le niveau de dépenses du club.

Si la Lazio se retrouve au final avec un excellent bilan financier, cela se traduit également par une dégradation du niveau de compétitivité sportive du club. Clairement, pour retrouver des ambitions au sein du championnat d’Italie, le club de la Lazio devra considérablement dynamiser ses différentes sources de revenus dont notamment la billetterie et le sponsoring. Sans effort à ce niveau, le club sera alors contraint de vendre à l’issue de chaque exercice ses meilleurs éléments afin de s’assurer un bilan financier sain.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez6
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer