Stratégie

Comment Manchester City a trouvé le chemin des profits ?

Alors que les Citizen ont accumulé les pertes financières depuis le rachat du club par le fonds d’investissements ADUG, le club mancunien a pour la première fois depuis 9 ans affiché un résultat net positif lors du dernier exercice. Un bilan qui explique la levée des sanctions prononcée par l’UEFA en juin dernier. Explications…

« Manchester City est désormais un club qui génère des bénéfices et qui est capable de s’autofinancer tout en luttant avec les meilleures formations du monde. » C’est en ces termes que Ferren Soriano, directeur général de Manchester City, a dévoilé le dernier bilan financier du club mancunien.

A la lecture des chiffres, on ne peut que lui donner raison. Pour la première fois depuis le rachat du club par le fonds ADUG, Manchester City affiche un résultat net positif. Ainsi, le club a réalisé des profits à hauteur de 10,750 M£ concernant l’exercice 2014-15. Un montant qui tranche par rapport aux 629 M£ de pertes accumulées par le club durant la période 2006-14 ! Ce premier résultat positif, constituant une semi-surprise pour le grand public, explique la levée des sanctions prononcées par l’UEFA un an plus tôt en raison du non-respect des règles du fair-play financier.

Pour enfin atteindre la rentabilité, Manchester City s’est d’abord appuyé sur une hausse de ses recettes opérationnelles. Le club a battu un nouveau record en dépassant pour la première fois la barre des 350 M£ pour atteindre 351,766 M£ en cette saison 2014-15. Néanmoins, la progression est beaucoup moins importante que par le passé : il s’agit d’une hausse de seulement 2% des recettes par rapport à la saison 2013-14.

Si le club mancunien a connu une certaine stabilité de ses recettes TV (+ 2 M£), il a en revanche connu une diminution des revenus de billetterie (- 4,1 M£). Cette baisse est due à une diminution de la capacité de l’Etihad Stadium en raison des travaux de rénovation réalisés en cours de saison. Heureusement, le club a pu compter sur une hausse significative de ses revenus commerciaux (+ 7,2 M£) grâce notamment au recrutement de 22 nouveaux partenaires de sponsoring durant l’exercice ! Désormais, Manchester City atteint la somme vertigineuse de 173 M£ de revenus commerciaux. Selon le président du club, Khaldoon Al Mubarak, ce succès commercial est lié à la stratégie mise en place par le groupe servant à mondialiser la marque Manchester City. Le dirigeant des Citizen fait notamment référence à la création de clubs satellites dans des régions stratégiques (New York City FC, Melbourne City FC et Yokohama F Marinos) qui permettent d’attirer de nouveaux sponsors à l’image de Nissan.

Néanmoins, si Manchester City est parvenu à atteindre la rentabilité en cette saison 2014-15, c’est surtout dû aux efforts opérés concernant la maîtrise des coûts ! Pour la deuxième saison consécutive, la masse salariale du club a diminué pour désormais se situer en dessous de la barre des 200 M£. Un niveau qui n’avait plus été atteint depuis la saison 2010-11 ! Cependant, une partie de la diminution salariale a certainement été transférée dans la ligne comptable « Autres coûts opérationnels » qui a subi une progression de 30 M£ en deux ans. Le nouveau système de primes instauré par Ferren Soriano est à l’origine de cette tendance.

En plus d’une meilleure maîtrise de la masse salariale en fonction des résultats, le club de Manchester City a également réalisé de gros efforts sur le marché des transferts. Le club est tout d’abord parvenu à réduire de 13 M£ en 3 exercices sa dotation aux amortissements. Si les prolongations de contrat ont aidé à réduire l’impact comptable de certains transferts en rallongeant l’amortissement de l’indemnité déboursée, le club a également été contraint de soulager ses investissements en raison du fair-play financier.

De plus, le club équilibre désormais une partie de ses achats par des cessions de joueurs. Alors qu’il avait seulement encaissé 0,197 M£ en 2013-14 concernant la vente de joueurs, les plus-values comptables se sont élevées à près de 14 M£ en 2014-15 ! Une différence importante qui permet clairement à Manchester City de basculer dans le vert. Les transferts de Matija Nastasic (Schalke 04), Jack Rodwell (Sunderland), Javi Garcia (Zenit) et Gareth Barry (Everton) ont notamment été comptabilisés. A noter qu’une stratégie similaire de cessions importantes de joueurs a été adoptée lors du dernier mercato afin de combler une partie des importants investissements réalisés à l’été 2015.

manchester city club vendeur

Manchester City s’est transformé en club vendeur au cours des deux derniers mercatos estivaux

Désormais, Manchester City n’a plus aucun problème d’endettement. Le club possède assez de liquidités (75 M£) pour combler les dettes du club (67 M£). Et l’avenir s’annonce radieux pour les Citizen avec des hausses de revenus prévues concernant toutes ses sources de recettes. Au niveau des droits TV, le club profitera de la forte inflation des droits TV domestiques de la Premier League à partir de 2016-17 et des revenus UEFA dès cette saison. Le club a également bouclé ses travaux d’agrandissement de l’Etihad Stadium pour porter sa capacité à 55 000 places assises, lui permettant d’accroître ses revenus de billetterie. Enfin, le club devrait poursuivre ses renégociations contractuelles avec Etihad et Nike afin de doper ses revenus commerciaux. Le club mancunien est donc à l’aube d’un cercle vertueux économique, lui permettant de dégager des profits lors de chaque exercice à condition de poursuivre une politique maîtrisée de hausse de charges…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez3
Partagez9

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer