Economie

La situation financière du RC Lens est-elle critique ?

Alors que de nombreux mystères planent autour de la situation financière du RC Lens, nos confrères de France 3 Nord-Pas-De-Calais sont parvenus à mettre la main sur le bilan financier du club pour l’exercice 2013-14. Un bilan qui éclaire de nombreuses zones d’ombres sur la gestion du club lensois. Explications…

A première vue, tout va bien du côté des finances du RC Lens. Le club artésien affiche un résultat net positif de 11,099 M€ pour la saison 2013-14. Un bilan financier étonnant qui contraste complètement avec les déclarations émises par certains membres de la DNCG lors de la validation de la montée du club en Ligue 1 en juillet dernier. Le patron du gendarme financier français, Richard Olivier, avait alors déclaré au quotidien L’Equipe qu’il mettait en doute la capacité financière du RC Lens à terminer la saison 2014-15.

Malheureusement, le résultat net dévoilé par le RC Lens concernant l’exercice 2013-14 est un trompe l’œil comme l’explique très clairement nos confrères de France 3 Nord-Pas-De-Calais. En réalité, le club affiche un excellent bilan grâce à quelques artifices comptables et surtout, aux injections multiples de son propriétaire, Hafiz Mammadov, qui a couvert l’ensemble des déficits opérationnels du club jusqu’en juin 2014.

Le RC Lens affiche un déficit d’exploitation supérieur à 21 M€

Concernant les activités du RC Lens pour la saison 2013-14, le club affiche un déficit d’exploitation important de l’ordre de 21,75 M€. Les recettes opérationnels du club s’élèvent à 16,312 M€ – hors produits exceptionnels – alors que le club supporte des charges s’élevant à 38,062 M€. Les charges de personnel, constituant le principal poste de dépenses,  correspondent à un montant de 20,310 M€ pour l’ensemble de la saison 2013-14 soit un montant supérieur aux recettes générées.

Pour couvrir le déficit d’exploitation, le propriétaire du club, Hafiz Mammadov, a réalisé deux abandons de créances à hauteur de 12,284 M€. Un arrangement conclu entre le Crédit Agricole et Hafiz Mammadov lors de la vente du club a permis un effacement de découvert de l’ordre de 3 M€ plus la prise en charge des indemnités de licenciement Gérard Lévêque, ex-directeur du club, à hauteur de 1 M€. Le club a également enregistré une rentrée financière proche de 1 M€ grâce à la vente d’Alexandre Coeff à l’Udinese. Enfin, l’opération de fusion lors de l’acte d’achat du RC Lens par Mammadov a entrainé un produit financier exceptionnel de 15 M€ qui permet au club d’afficher des profits importants pour l’exercice 2013-14.

bilan financier rc lens 2013-14

Quel sera le bilan financier du RC Lens pour la saison 2014-15 ?

Dernièrement, afin de rassurer les supporters Sang et Or, le président du RC Lens déclarait que le club n’était endetté qu’à hauteur de 3 M€. Le président lensois ne semble pas avoir menti. Au 30 juin 2014, le bilan du club affiche une dette de 4,655 M€ envers Swiss Life, contractée par l’ancienne équipe dirigeante. Néanmoins, les comptes du club affichent une plus préoccupante dette fiscale et sociale à hauteur de 8,248 M€. Etant donné ses difficultés de trésorerie, le club a surement bénéficié d’une facilité de paiement de la part de l’administration publique.

Si la situation financière du club artésien n’est pas catastrophique à l’issue de l’exercice 2013-14, l’équilibre budgétaire du RC Lens est essentiellement dépendant des investissements de son actionnaire. Or les difficultés actuellement rencontrées par Hafiz Mammadov ne doivent pas rassurer la DNCG.

Afin de valider la montée en Ligue 1 du club en juillet dernier, la DNCG avait exigé le versement en deux fois de 18 M€ de la part du propriétaire du club permettant d’assurer le budget 2014-15 du club. 4 M€ devaient être versés en octobre et 14 M€ au mois de janvier 2015. A l’heure actuelle, le RC Lens n’a reçu que 4 M€ dont 2,5 M€ provenant d’un autre homme d’affaires azéri, Anar Mammadov. Néanmoins, le club a également perçu près de 4 M€ grâce à la cession de Dimitri Cavaré au Stade Rennais.

Gervais Martel assure que le club possède les fonds financiers nécessaires pour faire face aux échéances jusqu’à la fin de la saison. L’incapacité de recrutement du RC Lens a permis de diminuer le niveau de charges par rapport au budget prévisionnel présenté en juillet dernier à la DNCG. Mais la marge de manœuvre reste faible malgré les recettes télévisuelles importantes que le club percevra en fin de saison et qui compenseront la perte de revenus de billetterie. En cas de scénario catastrophe en fin de saison – situation actionnariale non réglée et descente en Ligue 2 – le club pourrait se retrouver en grosses difficultés pour boucler un budget pour la saison 2015-16. Un exode massif des dernières grosses valeurs marchandes du club – Gbamin, Cyprien, Guillaume – serait alors nécessaire pour remplir les caisses du club.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer