Economie

Bmyteam cherche à implanter le micro-sponsoring au sein du football français

Bmyteam, jeune société basée à Aix en Provence, lance une nouvelle façon de réaliser du micro-sponsoring en Ligue 1 et Ligue 2. Une solution qui permet aux supporters et aux clubs de football d’être gagnants. Explications…

Le micro-sponsoring n’a jamais décollé au sein du football français. Des appels aux dons plus ou moins sérieux ont dernièrement été réalisés pour faire revenir notamment Didier Drogba à l’OM ou Djibril Cissé à Auxerre. Mais aucune tentative n’est parvenue à ses fins. Et aucune contrepartie n’était associée à ces appels aux dons.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Bmyteam compte révolutionner l’univers du micro-sponsoring. La jeune société aixoise a lancé une idée permettant de favoriser cette pratique. Grâce à Bmyteam, les supporters pourront associer leur photo sur le dos de leurs joueurs préférés moyennant 25€. La photo se situera sur le numéro du joueur concerné.

Bmyteam espère doper les ventes de maillot grâce à ce procédé

Afin de convaincre les différents clubs d’adhérer au projet, la société leur reverse 50% des revenus collectés. Sur chaque demande d’un supporter, le club concerné reçoit alors 12,5€.  En moyenne, 500 photos peuvent être glissées derrière chaque maillot.  Il existe entre 12 000 et 13 000 espaces disponibles chez chacun des clubs. Ceux-ci peuvent donc engendrer jusqu’à 160 000 euros par saison en cas de vente de tout l’inventaire.

Mais Bmyteam explique aux différents clubs que des revenus additionnels peuvent être engendrés. En effet, l’association de la photo derrière le maillot aura pour but de doper les ventes. Les supporters seront plus enclins à acheter le maillot de leur club préféré si leur photo y est associée.

De même, Bmyteam compte énormément sur la communication virale suscitée par le dispositif. En effet, les différents supporters partageront plus facilement sur les réseaux sociaux leur achat si leur photo est associée au maillot. Même si le chiffre est difficilement calculable, Bmyteam assure aux différents clubs une croissance significative des ventes de maillots.

Le FC Lorient a été convaincu par le projet Bmyteam

En complément des avantages financiers supposés, Bmyteam communique également sur la proximité entre les supporters et les différents joueurs qui se créent. Steve Mandanda et Steve Savidan sont les promoteurs de ce dispositif. Le gardien de but de l’OM a affirmé que si le dispositif existait quand il était gamin, il aurait immédiatement mis sa photo sur le maillot de Fabien Barthez.

bmyteam

Bmyteam revendique l’inscription de plus de 3 000 membres. La page facebook de la société en comporte 3263.

Aujourd’hui, Bmyteam a conclu des partenariats avec quatre clubs professionnels français : le FC Lorient, l’OGC Nice, Valenciennes FC et le Stade Brestois. Mais la société prévoit la signature de dix-huit clubs de Ligue 1 avant la fin de la saison 2013-14.

De plus, afin d’assurer le développement de la structure, Bmyteam compte étendre le modèle vers le football étranger et à d’autres sports comme le rugby, le handball ou encore le basket. Christophe de Sagazan, directeur de développement de Bmyteam, assure être en contact avec des équipes de Premier League ou encore un club de Madrid.

A l’heure où les revenus de sponsoring diminuent, les premiers retours d’expérience seront attendus de pied ferme afin de valider la très bonne idée initiée par cette entreprise aixoise.

Google Plus

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer