Economie

Bordeaux cherche toujours un partenaire de naming pour son nouveau stade

Alors que l’inauguration du nouveau stade de Bordeaux se rapproche à grands pas, la métropole bordelaise ainsi que ses partenaires n’ont toujours pas trouvé de partenaire commercial susceptible d’associer son nom à la nouvelle enceinte contre une rentrée financière additionnelle. L’ensemble des acteurs concernés se sont donnés jusqu’à fin avril pour conclure d’éventuelles négociations. Explications…

Le 23 mai prochain, les Girondins de Bordeaux devraient inaugurer leur nouvelle enceinte lors de la dernière journée de Ligue 1 édition 2014-15 face à Montpellier. Alors que le club aquitain a hâte de prendre possession de son nouvel outil, Bordeaux Métropole et Vinci s’activent en coulisse pour trouver un nom à ce nouveau stade.

Le concessionnaire SBA et la municipalité souhaiteraient dénicher un partenaire commercial susceptible d’associer son nom à la nouvelle enceinte de la ville contre une rémunération estimée initialement à 3,9 M€. La ville a alors chargé le concessionnaire du stade, Vinci, de prospecter une entreprise intéressée par ce type d’accord. Les acteurs ciblés au cours des derniers mois concernaient les secteurs de la finance, des compagnies aériennes ou encore de l’industrie. Dans la presse locale, un intérêt de Dassault a été un temps évoqué mais il n’y a pas eu de suite.

A quelques semaines de l’inauguration du stade, aucune discussion sérieuse n’a été relayée dans la presse. « Nous avons progressé dans la conclusion d’un accord avec les financeurs. Je pense qu’on va réaliser de substantielles économies sur le projet initial » a alors récemment déclaré Alain Juppé, maire de Bordeaux, à nos confrères de France Bleu. En coulisse, les protagonistes concernées par la recherche d’un partenaire commercial se laissent jusqu’au 30 avril pour trouver l’heureux élu.

Les Girondins de Bordeaux supporteront-ils financièrement l’absence d’un partenaire de naming ?

En cas d’échec concernant la recherche d’un partenaire de naming, la ville de Bordeaux pourrait adopter un choix similaire à celui réalisé par Lille Métropole : attribuer au stade le nom d’une personnalité politique importante pour la ville. Si Bordeaux opte pour cette option, la ville et le concessionnaire renonceraient alors à une source de revenus indispensable pour assurer l’équilibre financier concernant l’exploitation du stade.

Juppé nouveau stade girondins de bordeaux

Alain Juppé reste confiant concernant la recherche d’un partenaire de naming concernant le nouveau stade de Bordeaux.

« C’est assez curieux qu’à quelques semaines de l’inauguration du stade, on ait toujours pas d’entreprise qui se manifeste pour donner son nom au stade » a alors commenté, Matthieu Rouveyre, élu d’opposition PS à la mairie de Bordeaux, aux micros de France Bleu. Pourtant, le naming est une opération qui rapporte : les retombées médias sont estimées à 15 M€ selon Cédric Girard, directeur marketing de Vinci Stadium. La ville de Nice n’a pas connu trop de difficultés pour attirer la société d’assurances Allianz en tant que partenaire du nouveau stade de la cité azuréenne contre un versement estimé à 1,8 M€ par saison.

Si Bordeaux Métropole et SBA ne parvenaient pas à trouver de partenaire commercial pour le naming, elle ne devrait pas faire supporter le déséquilibre budgétaire aux Girondins de Bordeaux, principal exploitant de la nouvelle enceinte. Le club au scapulaire s’est entendu depuis le début du projet sur un loyer annuel de 3,85 M€ sur 30 ans. Le club, propriété de M6, a également contribué au financement des travaux à hauteur de 20 M€ sur les 183 M€ nécessaires à la construction du stade.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer