Economie

Quels sont les budgets 2015-16 des clubs de Ligue 2 ?

Contrairement à la Ligue 1, le championnat de L2 présente une distribution budgétaire plus homogène ce qui rend difficile de dégager des favoris pour l’accession en Ligue 1. D’autant plus que la saison dernière, le plus petit budget du championnat est parvenu à se hisser au sein de l’élite française. Explications…

D’après les données budgétaires fournies par les différents clubs, le RC Lens, le FC Metz et le FC Sochaux sont les trois clubs les mieux armés pour remonter en Ligue 1 à l’issue de la saison 2015-16. A condition que trois accessits soient bien offerts aux clubs de Ligue 2. Et surtout, à condition que les résultats sportifs suivent la logique financière.

Or, ce dernier point est rarement respecté au sein de l’antichambre de l’élite du football français. La saison dernière, le GFC Ajaccio est parvenu à monter en Ligue 1 avec le plus petit budget de L2. Un exploit qui pourrait donner des idées à Clermont Foot ou encore à Bourg-en-Bresse, promu cette saison. D’autant que l’exploit du Gazélec n’est pas si rarissime : Arles-Avignon ou encore le FC Istres sont également parvenus dans un passé récent à monter en L1 avec le plus petit budget de la compétition.

Néanmoins, cette saison, les candidats à la montée avec un budget taillé pour obtenir une place dans le top 3 sont nombreux. Il y a tout d’abord les trois clubs relégués de L1. Malgré ses difficultés devant la DNCG, le RC Lens présente tout de même le plus gros budget de L2 avec 20 M€ pour la saison 2015-16. Le club lensois profite de son pouvoir d’attraction pour recruter de nombreux partenaires commerciaux (Café Grand-Mère, mutuelle Just…). Le club retrouvera également son enceinte de Bollaert rénovée ce qui gonflera les recettes de billetterie. Cependant, une bonne partie du budget doit également couvrir les dépenses de fonctionnement du centre de formation de La Gaillette.

Derrière le club lensois, le FC Metz présente également un gros budget de 19 M€. Un montant qui a permis aux Lorrains de compléter leur effectif lors du dernier mercato estival. L’ETG FC affiche également un solide budget de 16 M€ même si le club a dû procéder à quelques cessions de joueurs pour pouvoir le boucler. Avec un tel budget, le club haut-savoyard vise clairement une remontée immédiate à l’étage supérieur.

Outre les trois clubs relégués, les deux formations ayant récemment changé de propriétaire visent également un retour rapide au sein de l’élite. Vendu par Peugeot au groupe chinois Ledus, le FC Sochaux-Montbéliard retrouve des ambitions avec un budget en augmentation par rapport à la saison dernière. Le club doubiste présente ainsi le 3ème budget de L2. Le club doyen français, Le Havre AC, cherchera également à jouer les premiers rôles avec un budget réévalué à 13,5 M€. Une augmentation qui a été réalisée via l’entrée de l’entrepreneur américain Vincent Volpe au sein du capital social du club.

boucher aj auxerre

L’Aj Auxerre de Zacharie Boucher souhaite jouer la montée en Ligue 1 lors de cette saison 2015-16

Enfin, deux anciens clubs historiques de Ligue 1 présentent également un budget conséquent leur permettant d’envisager une lutte pour la montée. L’AS Nancy-Lorraine possède un budget de 13,5 M€ alors que l’AJ Auxerre affiche 12,5 M€ de budget pour la saison 2015-16. D’ailleurs, le club bourguignon en a profité pour se renforcer considérablement lors du mercato estival en achetant notamment le gardien toulousain Zacharie Boucher ou encore le milieu de terrain sénégalais des Chamois Niortais, Mouhamadou Diaw, élu dans l’équipe type UNFP de Ligue 2 lors de la saison 2014-15.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez10
Partagez8

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer