Marketing

Bundesliga – Classement Twitter 2014-15

Alors que le championnat de Bundesliga progresse dans tous les domaines au cours des dernières années, la puissance des clubs allemands tarde à se manifester sur Twitter. Quel club de Bundesliga possède la plus grosse communauté sur Twitter ? Où se situe la Bundesliga par rapport aux autres championnats majeurs européens sur le réseau de micro-blogging ? Réponse sur Ecofoot.fr…

Si le championnat de Bundesliga s’est solidement ancré sur le podium des championnats européens sur le plan sportif et financier au cours des dernières années ; cette hiérarchie n’est pas forcément respectée sur Twitter. En octobre 2014, les 18 comptes officiels des clubs de Bundesliga réunissent un total de 4,333 millions de followers soit un score très éloigné des chiffres enregistrés en Liga BBVA (30 millions de followers) ou en Premier League (22 millions de followers).

Au-delà d’un retard conséquent pris sur ses deux rivaux majeurs, la Bundesliga ne parvient pas à accrocher le podium européen. En effet, la Serie A (6,730 millions de followers) et même la Ligue 1 (4,5 millions de followers) devancent le championnat allemand sur le réseau de micro-blogging. Une situation qui ne reflète pas les dynamiques sportives actuelles.

Plusieurs facteurs expliquent ce retard de la Bundesliga sur ses concurrents européens. Premièrement, l’élite allemande ne contient que 18 formations contrairement à ses rivaux qui comportent 20 clubs. Une différence qui a son importance : ainsi, en nombre de followers moyen par club, la Bundesliga devance la Ligue 1.

En plus de cette différence du nombre de clubs, le réseau social Twitter a mis plus de temps à pénétrer dans les mœurs des internautes allemands par rapport à certains voisins européens et notamment l’Espagne ou l’Angleterre. Cet écart temporel a provoqué la mise en place d’une stratégie plus tardive des clubs de Bundesliga au sein du réseau de micro-blogging. Aujourd’hui encore, un club comme le SC Fribourg n’a émis qu’un peu plus de 800 tweets sur son compte officiel.

Le Bayern Munich et le Borussia Dortmund dominent le classement

Certaines formations de Bundesliga ont profité de leur dynamique sportive et du développement de Twitter en Allemagne pour construire récemment de belles communautés. C’est notamment le cas des deux meilleures formations des dernières saisons qui sont parvenues à dépasser le seuil du million de followers. Ainsi, le Bayern Munich (1,75 millions de followers) devance le Borussia Dortmund (1,305 millions de followers). Les deux clubs rassemblent à eux-seuls plus de 66% des followers du championnat. Une situation qui s’apparente, à un degré moindre, à celle qui est observée en Bundesliga.

répartition followers twitter bundesliga 2014-15

Derrière les deux cadors du championnat, cinq autres formations sont parvenues à franchir le seuil des 100 000 followers. Un nombre relativement faible alors que 10 formations de Ligue 1 et 13 clubs de Serie A sont actuellement au-dessus de ce seuil. Néanmoins, les clubs du VfB Stuttgart et du Bayer Leverkusen sont proches de franchir ce stade.

[table id=136 /]

Certains clubs de Bundesliga sont devenus des modèles d’animation de compte Twitter

En termes d’animation, la situation est hétéroclite au sein de la Bundesliga. Certaines formations sont devenues de véritables modèles. C’est notamment le cas du Bayern Munich qui prête une extrême attention aux jours de match. Les lives réalisés par le club bavarois sont parsemés de publications de photos à l’image de l’animation pratiquée par les clubs de Premier League. Le Borussia Dortmund pratique aussi une animation soignée en allant encore plus loin dans l’interaction avec les supporters. Ainsi, le club répond directement aux différentes requêtes et questions posées par les supporters.

Le FC Cologne, actuel 6ème du classement Twitter de Bundesliga, pratique également une animation intéressante et originale. Le club n’hésite pas à proposer des contenus historiques tout au long de la semaine au sujet de la rencontre à venir. Une animation qui permet aux supporters de se replonger dans l’histoire du club.

En termes de stratégie internationale, de nombreux clubs de Bundesliga ont ouvert des comptes en langue anglaise ou encore asiatique. Néanmoins, hormis le compte en langue anglaise du Bayern Munich – qui compte plus de 200 000 followers (non pris en compte lors de l’établissement du classement) – aucun compte international de Bundesliga ne parvient à dépasser la barre des 10 000 followers. Le Borussia Dortmund emploie une stratégie différente en postant des contenus en langue anglaise au sein d’un même compte officiel. Le Bayer Leverkusen a de son côté mis en place le hashtag #StärkeBayer pour susciter de la viralité et n’hésite pas à retweeter les messages postés par des supporters du club situés à l’étranger.

Concernant la stratégie commerciale, les clubs de Bundesliga emploient des techniques intelligentes pour mettre en avant leurs partenaires ou encore développer la visibilité de leur boutique en ligne. Ainsi, le Bayern Munich prétexte la mise en avant des préparatifs du déplacement à Rome en Ligue des Champions pour illustrer le rôle de son partenaire DHL. Schalke 04 profite de son côté de la première victoire de son nouvel entraineur pour relayer sur Twitter une remise de 20% sur les produits de sa boutique en ligne avec le code promo DiMatteo.

Enfin, si de nombreux clubs de Bundesliga réalisent des efforts pour optimiser leur animation, certains éléments n’ont pas encore mis en place de véritable stratégie. C’est notamment le cas du SC Fribourg qui pratique une animation pauvre et répétitive. Visiblement, le club de Bade-Wurtemberg ne compte pas sur Twitter pour accroître sa visibilité digitale dans l’immédiat…

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer