Politique ahmad ahmad nouveau président caf

Publié le 16 mars, 2017 | par Anthony Alyce

La CAF change de président !

A la surprise générale, Issa Hayatou a perdu l’élection présidentielle de la Confédération Africaine de Football. Pour la première fois en 29 ans, la CAF se dote d’un nouveau dirigeant.

« Je suis le candidat du changement et la majorité veut le changement. Je suis le seul candidat à oser présenter ce type de candidature ! Et je suis en bonne position pour apporter ce changement. »

Les propos tenus par le candidat malgache, Ahmad Ahmad, ont visiblement plu aux présidents des fédérations africaines. Ce matin, les dirigeants des différentes fédérations réunies au sein de la CAF ont massivement voté pour l’outsider de cette élection.

Le challenger Ahmad Ahmad a ainsi recueilli 34 voix contre seulement 20 pour son rival, Issa Hayatou, président sortant et grand favori de cette élection. Malgré ses réseaux, le dirigeant camerounais n’est pas parvenu à briguer un huitième mandat consécutif.

Ahmad Ahmad met ainsi fin à 29 ans de règne d’Hayatou à la tête de la confédération africaine de football. Une élection qui matérialise la prise de pouvoir d’une nouvelle génération à la tête des différentes organisations du football mondial.

Gianni Infantino a-t-il favorisé l’élection d’Ahmad Ahmad ?

Au sein de cette élection, Hayatou a très certainement payé sa proximité avec Sepp Blatter, ancien dirigeant de la FIFA. Bien que le président de la CAF n’ait pas été mêlé aux différents scandales de corruption, Hayatou est perçu comme un homme de confiance de l’ancien dirigeant suisse.




Hayatou a également perdu des soutiens à cause de son positionnement lors de la dernière élection présidentielle à la tête de la FIFA. En appelant à voter pour le cheikh Salman bin Ebrahim Al Khalifa, Hayatou a essayé de se dresser en travers du chemin de Gianni Infantino.

Si le nouveau président de la FIFA n’a officiellement donné aucune consigne de vote, Infantino aurait appuyé en coulisse la candidature d’Ahmad Ahmad. Devenu très populaire auprès des fédérations africaines suite à la mise en place de la réforme de la Coupe du Monde, Infantino a finalement joué un rôle clé au sein de cette élection.

Via le résultat de ce scrutin, le président de la FIFA s’est assuré la présence d’un partenaire solide à ses côtés. Tous les ingrédients sont ainsi réunis pour l’instauration d’un climat de confiance entre la confédération internationale et la CAF. De bonnes relations qui ne peuvent qu’être bénéfiques au développement du football africain.

Source photo à la Une : Capture vidéo Youtube


A propos du contributeur / de la contributrice

Spécialiste des problématiques sport-business, j'interviens régulièrement pour différents médias sur des sujets liés à l'économie du football. Entrepreneur & Fondateur d'Ecofoot.fr



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Back to Top ↑