Droits TV

CAN 2017 : quel est le montant déboursé par les diffuseurs TV pour retransmettre la compétition ?

droits tv can 2017

Alors que certains groupes audiovisuels publics africains ont refusé de faire un effort financier pour acquérir les droits TV de la compétition, l’Union Africaine de Radiodiffusion a mené d’intenses négociations avec Lagardère Sports, propriétaire des droits, pour parvenir à trouver un accord sur un maximum de marchés. Décryptage…

Comment la Confédération Africaine est-elle parvenue à augmenter sensiblement les primes distribuées aux sélections nationales participant à l’édition 2017 de la CAN ? Cette forte progression des dotations est en grande partie due à l’important accord de droits TV signé dernièrement entre la CAF et Lagardère Sports & Entertainment. Le groupe français a accepté en 2015 de verser une somme garantie de 1 milliard de dollars pour obtenir les droits des compétitions majeures organisées par la confédération africaine durant les 12 prochaines années.

Face à cette hausse des tarifs pratiquée par la CAF auprès de son partenaire Lagardère, il a alors été difficile pour l’Union Africaine de Radiodiffusion de négocier des prix avantageux pour les diffuseurs publics africains intéressés par la CAN 2017. Chargée de négocier pour un grand nombre de marchés, l’UAF est tout de même parvenue à finaliser un accord dans la dernière ligne droite.

Selon les informations rapportées par Jeune Afrique, les TV publiques des nations participant à la compétition ont ainsi déboursé chacune une somme de 1,3 M€ pour diffuser l’ensemble de la compétition. Un montant qui ne parait pas très élevé par rapport aux sommes négociées au sein des marchés européens pour les grandes compétitions footballistiques. Mais cela constitue déjà un effort important pour de nombreux opérateurs locaux. Compte tenu de la taille de son marché, la Guinée-Bissau a eu droit à une remise : le groupe audiovisuel public du pays n’a eu besoin de débourser que 300 000 € pour retransmettre les rencontres de la CAN 2017.

CAN 2017 : certains marchés ont eu droit à une remise sur la vente des droits TV

Le groupe Lagardère est encore allé plus loin avec les pays rencontrant actuellement des difficultés économiques et ne participant pas à la compétition. Un groupe de pays tels que la République Centrafricaine, le Lesotho, les Comores, l’Érythrée ou encore le Swaziland ont obtenu la diffusion de la compétition en clair contre une somme symbolique de l’ordre de 15 000 €.

Néanmoins, malgré les efforts réalisés par Lagardère, certains pays sont privés d’une diffusion en clair de la compétition. Cela concerne surtout certains marchés anglophones au sein desquels l’intérêt pour la CAN est moindre. Au moment du démarrage de la compétition, des pays comme le Kenya, l’Ethiopie ou encore la Zambie n’avaient pas signé d’accord pour une diffusion gratuite de la CAN 2017.

Au total, toujours selon les informations de Jeune Afrique, Lagardère Sports devrait encaisser une somme de l’ordre de 30 M€ via la commercialisation des droits TV aux différents diffuseurs gratuits africains. Un montant qui est complété par la commercialisation des droits de la compétition au sein des autres zones géographiques et auprès des groupes de télévision payante.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire [mc4wp_form]


Source photo à la Une : Capture vidéo Youtube (FSF)

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer