Stratégie

Le cas Ben Arfa aura-t-il des conséquences sur les prochaines périodes de transferts ?

Alors que le feuilleton de l’homologation du contrat d’Hatem Ben Arfa à l’OGC Nice a agité l’intégralité du mois de janvier 2015, la décision prise par les instances pourrait avoir des répercussions lors des prochaines fenêtres de transferts. Explications…

Alors qu’une véritable tempête médiatique s’est abattue sur la LFP concernant la gestion du cas Ben Arfa lors du mois de janvier 2015, le dossier montre que les instances du football français ont simplement suivi les recommandations préconisées par la FIFA. La Fédération Internationale est bien à l’origine de la non-qualification du milieu de terrain pour la deuxième partie de la saison 2014-15 de Ligue 1.

Trois mois après le dénouement de cette affaire, tout le monde connait la raison de cette décision annoncée par la LFP : un match du championnat des moins de 21 ans disputé en août 2014 avec l’équipe de jeunes de Newcastle United a scellé le sort d’Hatem Ben Arfa à l’OGC Nice. D’après le règlement du Statut et du Transfert des joueurs de la FIFA, l’article 5.3 indique qu’un joueur ne peut participer à des rencontres officielles de trois clubs différents au cours d’une même saison.

La FIFA ayant statué sur le caractère officiel de la rencontre disputée par Ben Arfa avec l’équipe des moins de 21 ans de Newcastle en août 2014, elle considère que le joueur a alors déjà pris part à des matchs pour deux clubs différents au cours de la saison 2014-15 avant de s’engager avec l’OGC Nice. Entre-temps, Ben Arfa a été prêté à Hull City entre début septembre et fin décembre 2014, club pour lequel le joueur a disputé neuf rencontres officiels.

Suite à cette recommandation réalisée par la FIFA, la LFP a décidé d’homologuer le contrat signé entre l’OGC Nice et Hatem Ben Arfa mais le joueur ne pouvait être qualifié pour disputer la deuxième partie de saison 2014-15 en Ligue 1. Néanmoins, le joueur avait la permission de s’entrainer normalement avec l’OGC Nice. Finalement, l’OGCN et Hatem Ben Arfa ont décidé d’annuler le contrat signé en début d’année 2015.

Vers un aménagement de la situation des joueurs en partance ?

 L’élément troublant dans cette affaire est la position défendue par la FIFA. Alors que la FA a accepté de délivrer la lettre de sortie du joueur en considérant que le match disputé avec Newcastle United ne possédait aucun caractère officiel, la FIFA a prononcé un avis radicalement opposé. Cette dernière a statué que la rencontre disputée par Ben Arfa avec l’équipe de -21 ans de Newcastle United constituait bien une rencontre à caractère officiel.

ben arfa ogcn

La décision prise dans le dossier Ben Arfa pourrait avoir des répercussions sur la gestion du marché des transferts

Pour appuyer sa décision, l’instance a notamment mentionné le déroulement de cette compétition avec l’instauration de deux divisons distinctes. En effet, les deux équipes terminant aux derniers rangs de la Division 1 du championnat des -21 ans sont relégués en Division 2 à l’issue de la saison et inversement pour les deux formations se trouvant en tête de la D2. Une situation qui renforce le caractère officiel de la compétition.

D’après cette décision rendue par la FIFA, les clubs et les joueurs devront désormais être extrêmement vigilants quant à la stratégie à adopter en cas de période de transition. D’après la définition utilisée par la FIFA pour définir un match officiel dans l’affaire Ben Arfa, les joueurs ne pourront plus accepter de manière insouciante d’être envoyés en équipe réserve par leur club en attendant la finalisation de leur départ. Une situation qui pourrait favoriser la réapparition des lofts au sein des clubs professionnels.

De plus, d’après l’excellent article rédigé par Lloyd Thomas pour Law in Sport, la décision prise par la FIFA suggère une réinterprétation de l’article 15 du règlement du statut et du transfert des joueurs de la FIFA. Cet article permet notamment à un joueur de se libérer plus facilement de son contrat le liant à son club s’il a disputé moins de 10% des matchs officiels de la saison écoulée. La redéfinition du caractère officiel d’une rencontre devrait permettre à certains joueurs de quitter plus facilement des situations d’inconfort sportif…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer