Economie

Les Chamois Niortais cherchent à se doter d’un nouveau stade

Afin de renforcer leur place dans la première partie de tableau de Ligue 2 voire d’ambitionner une montée à moyen terme, la direction des Chamois Niortais a entamé des discussions avec les collectivités locales afin de se doter rapidement d’un nouveau stade. Explications…

Au cours d’un entretien accordé à nos confrères de La Nouvelle République, le président des Chamois Niortais, Joël Coué, s’est livré à un bilan de l’exercice en cours tout en évoquant déjà les ambitions pour la saison prochaine.

Si le dirigeant du club des Deux-Sèvres regrette le manque de résultats de sa formation durant la période automnale, ce dernier est néanmoins satisfait des résultats obtenus. Après avoir obtenu un troisième maintien d’affilée sans trembler – même si la saison 2014-15 est moins aboutie que l’exercice 2013-14 – la direction des Chamois espère installer le club dans le premier tiers du classement au cours du prochain exercice.

A première vue, l’objectif ne sera pas forcément aisé. A l’image de l’exercice en cours, les Chamois Niortais bénéficieront l’an prochain d’un budget autour de 8,5 M€, situant le club assez loin des plus gros budgets qui devraient être compris entre 15 et 20 M€. Sur cette enveloppe financière, le club consacrera 2 M€ au centre de formation et la masse salariale du club se situera autour de 5 M€.

La direction des Chamois veut un nouveau stade

Afin de compenser des faiblesses concernant certains centres de profits, la direction des Chamois Niortais a initié des discussions avec les collectivités locales afin d’obtenir un nouveau stade. Un projet d’une nouvelle enceinte de 10 000 places entièrement financée par les collectivités a été présenté à la municipalité et à la région. Le coût des travaux est estimé à 20 M€ et les différentes collectivités sollicitées se sont montrées enthousiastes à propos de ce projet.

stade chamois niortais

Les Chamois Niortais ont impérativement besoin d’une nouvelle enceinte pour développer leurs revenus

L’exploitation d’une nouvelle enceinte permettrait clairement aux Chamois de combler un déficit de revenus de billetterie qui n’est plus en adéquation avec les objectifs du club. Au cours de l’exercice 2013-14, le club a ainsi enregistré un peu moins de 600 000 € de recettes de billetterie alors que la moyenne en Ligue 2 se situait autour de 1,1 million d’euros.

De plus, avec le changement des critères à venir concernant l’obtention de la licence club, les Chamois Niortais pourraient être amputés d’une partie de leurs recettes télévisuelles en continuant à exploiter le stade René-Gaillard. En effet, à partir de la saison 2016-17, les Chamois pourraient ne plus obtenir la barre des 6 000 points requis qui débloque une somme de 885 000 € par saison de droits télévisuels. La perte de la licence club constituerait alors un véritable problème financier, amputant le club de 10% de son chiffre d’affaires annuel. Un argument de poids qui devrait convaincre les collectivités à rapidement faire le nécessaire pour entamer les travaux de construction d’une nouvelle enceinte…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer