Economie

Quels sont les championnats générant les plus importants revenus commerciaux ?

Dans sa dernière édition du rapport « Club Licensing Benchmarking Report », l’UEFA réalise une comparaison des différents championnats européens en matière de génération de recettes commerciales. Si le classement comporte peu de surprises, il met tout de même à mal certaines idées reçues. Explications…

A l’image des recettes de billetterie, la Premier League occupe évidemment le leadership des championnats européens ayant généré les plus importants revenus commerciaux lors de l’année fiscale 2014 d’après la dernière édition du rapport Club Licensing Benchmarking publié par l’UEFA. Le championnat anglais est la seule compétition à dépasser le pallier symbolique du milliard d’euros pour atteindre la somme conséquente de 1 084 M€.

En moyenne, chaque club de Premier League a ainsi généré 54,2 M€ de recettes commerciales sur l’année 2014. Cela correspond notamment à 28% des recettes totales du championnat. Malgré un haut niveau de recettes, la part des revenus commerciaux est minimisée par les importants droits TV perçus par le championnat. Une part qui devrait encore se réduire à partir de la saison 2016-17 – malgré la hausse prévue des recettes commerciales – en raison de l’explosion des revenus télévisuels domestiques et internationaux.

Si la Premier League domine le classement, la Bundesliga est néanmoins un concurrent de taille pour le championnat anglais. La compétition allemande a généré 943 M€ de recettes commerciales sur l’année fiscale 2014. Possédant un championnat avec moins d’éléments, les clubs de Bundesliga ont ainsi perçu en moyenne 52,4 M€ de revenus commerciaux, soit un montant inférieur de seulement 1,8 M€ par rapport à la Premier League.

Pourtant, les deux championnats adoptent un positionnement complètement inversé. Alors que la Premier League profite de la très forte internationalisation de la compétition pour créer une concurrence mondiale sur son marché entre les annonceurs, la Bundesliga mise sur la création de liens très forts avec des entreprises nationales. Adidas, Puma, Audi, Allianz ou encore SAP sont tous sponsors et actionnaires de clubs allemands. Des relations solides qui permettent aux entreprises de miser fortement tout en obtenant un retour sur investissement. Néanmoins, la crise Volkswagen pourrait handicaper la croissance des revenus commerciaux au sein d’un championnat allemand qui cherche de plus en plus à s’internationaliser.

Grâce à une stratégie similaire à la Bundesliga, le championnat russe se hisse au 4ème rang du classement avec 537 M€ de recettes commerciales générées ! La compétition se classe même à la 3ème place en termes de revenus par club : 30 M€. A l’image du Zenit qui perçoit 20 M€ par saison de la part de son propriétaire Gazprom pour apparaître sur le maillot du club lors des rencontres à domicile, les entreprises russes n’hésitent pas à mettre la main à la poche pour soutenir financièrement leur club de football. Au total, les revenus commerciaux générés par le championnat russe représentent 60% des recettes totales ce qui constitue un record en Europe !

gazprom zenit saint-petersbourg

Gazprom investit lourdement dans le sponsoring maillot du Zenit pour renforcer sa compétitivité sportive

Souvent décriée pour sa stratégie commerciale, la Ligue 1 ne s’en sort pas trop mal à l’échelle continentale. Le championnat français a généré 634 M€ ce qui le situe au 3ème rang européen ! La Ligue 1 devance assez nettement la Liga BBVA ou encore la Serie A. Si le PSG possède un poids très important dans le bon classement de la L1, d’autres formations valorisent de mieux en mieux leurs espaces de sponsoring pour accroître leurs revenus. L’OL devrait ainsi connaître une large hausse de ses revenus commerciaux lors de la livraison de son nouveau stade alors que l’OM cherche depuis plusieurs mois un partenaire international pour réévaluer son contrat de sponsoring maillot. La L1 devra néanmoins poursuivre ses efforts en matière d’internationalisation pour obtenir de nouveaux relais de croissance.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez12
Partagez10

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer