Stratégie

Ligue des Champions : le groupe Wanda cherche-t-il à créer une nouvelle compétition européenne ?

ligue des champions wanda nouvelle formule

Depuis le début de l’année 2016, des discussions auraient démarré entre certains patrons de ligues et clubs européens et le conglomérat chinois Wanda au sujet de la création d’une nouvelle compétition européenne, susceptible de remplacer la traditionnelle Champions League. Une initiative qui aurait retenu l’attention de plusieurs dirigeants. Décryptage…

Visiblement, le groupe Wanda ne se contentera pas de sa participation dans le capital social de l’Atletico de Madrid et du rachat de l’agence Infront pour satisfaire ses désirs de diversification de ses activités vers l’industrie sportive. En coulisse, le conglomérat chinois aurait entrepris des discussions pour donner naissance à une nouvelle compétition européenne, capable de remplacer à terme la Champions League.

Selon les informations relayées par la presse internationale durant cet été, le groupe Wanda souhaiterait mettre en avant les principaux clubs des 5 plus grands championnats européens (Premier League, Liga, Bundesliga, Serie A et Ligue 1). La compétition comporterait plus de 32 équipes et elle octroierait 6 places aux meilleurs championnats. Elle se disputerait sur trois jours de la semaine – mardi, mercredi et jeudi – permettant de verrouiller les créneaux actuellement utilisés pour les traditionnelles compétitions européennes.

Via une telle formule – consacrant notamment plus d’importance aux principaux championnats européens – le groupe Wanda promet d’accroître considérablement les recettes télévisuelles perçues par les clubs disputant une compétition européenne. Un argument qui a notamment retenu l’attention de certains dirigeants de clubs de Liga et Serie A, s’inquiétant notamment de la forte inflation des droits TV domestiques et internationaux de Premier League.

Du côté de la direction du groupe Wanda, le lancement d’un tel projet n’est pas tabou et elle aurait même sollicité dernièrement l’aide de … l’UEFA pour l’aider à concrétiser cette initiative ! « De plus en plus de joueurs talentueux décident de jouer en Asie plutôt que de venir en Europe. Un jour, l’Asie aura assez de moyens financiers pour recruter Cristiano Ronaldo ! C’est dans l’intérêt des cinq principaux championnats européens d’accroître les activités footballistiques en Europe afin de maintenir leur leadership » a alors commenté Marco Bogarelli, Directeur Stratégique de Wanda Sports Holding, filiale sportive du groupe Wanda, à nos confrères du Financial Times.

L’UEFA doit-elle s’inquiéter ?

Si l’organisation d’une nouvelle compétition européenne initiée par un groupe privé n’est pas une idée exclusivement proposée par le groupe Wanda – le groupe américain Relevent Sport aurait travaillé sur un projet similaire en contactant notamment plusieurs dirigeants de clubs de Premier League –  les idées proposées par le consortium chinois ont déjà séduit quelques clubs européens, se plaignant notamment des « faibles retombées financières » de la C1 compte tenu de son intérêt suscité aux quatre coins de la planète.

Alors que l’organisation d’une telle compétition concurrente est encore loin d’être gagnée pour les dirigeants de Wanda, certains grands clubs européens souhaiteraient se servir d’une telle proposition pour faire pression sur l’UEFA au sujet de réformes à mener concernant l’actuelle C1. Selon plusieurs échos relayés par la presse britannique, certains clubs de Serie A et de Liga souhaiteraient notamment délocaliser certaines rencontres de la phase de poules en-dehors du territoire européen (Moyen-Orient, Amérique du Nord, Asie Pacifique, Afrique). Un changement dans le format des qualification (avec une participation automatique du top 4 des quatre meilleurs championnats européens) est également envisagé.

Pour le moment, du côté de l’UEFA, on ne s’inquiète pas outre-mesure des tractations menées en coulisse par le groupe Wanda. Néanmoins, la confédération européenne prête tout de même une oreille attentive aux demandes formulées par les grands clubs européens concernant les évolutions à apporter à la C1. La désignation du prochain président de l’institution – qui sera connu au mois de septembre prochain – sera décisive quant aux orientations qui seront données à la C1 pour les prochaines éditions.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous abonner à notre compte Twitter


Source photo à la Une : © Ecofoot.fr

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer