Economie

Chelsea FC envisage de rénover Stamford Bridge

La direction de Chelsea FC étudie actuellement la possibilité d’agrandir son enceinte de Stamford Bridge afin d’accroître ses revenus de billetterie. Néanmoins, le projet n’est pas simple à concrétiser et les Blues doivent régler différents problèmes afin de démarrer les travaux. Explications…

Possédant une capacité de 41 798 places assises, Stamford Bridge est devenu une enceinte trop petite pour les activités de Chelsea FC. Au cours de la dernière saison de Premier League, les Blues ont affiché un taux de remplissage flirtant avec la barre des 100% : le club a enregistré une affluence moyenne de l’ordre de 41 500 spectateurs.

Cependant, il s’agissait seulement de la 7ème affluence moyenne de Premier League pour le champion en titre. La capacité du stade ne répond plus à la demande et Chelsea FC aimerait désormais exploiter une enceinte d’une capacité de 60 000 places afin de pouvoir rivaliser avec ses principaux rivaux en termes de revenus de billetterie.

La direction de Chelsea FC a déjà mandaté un cabinet d’experts afin d’étudier la faisabilité d’un agrandissement de l’actuelle enceinte des Blues afin de porter sa capacité à 60 000 places. Un premier document a été rendu à la direction du club londonien, permettant d’obtenir une estimation des coûts et des délais nécessaires pour achever les travaux.

La rénovation de Stamford Bridge coûterait 500 M£

D’après les informations divulguées par la presse britannique, l’agrandissement de l’enceinte du club coûterait la somme pharaonique de 500 M£, soit un montant bien supérieur à la construction du stade des Lumières de Lyon. Néanmoins, face à la difficulté de trouver un autre site au sein de la capitale anglaise, la direction des Blues préfère envisager cette solution plutôt que de bâtir un nouveau stade.

exploitation stade chelsea fc

La direction de Chelsea FC souhaite accroître la capacité de Stamford Bridge pour pouvoir rivaliser avec Arsenal et Manchester United en termes de revenus de billetterie

En plus du coût important de l’opération, plusieurs obstacles se dressent en travers de la route des Blues pour mener à bien leur projet. Tout d’abord, le club va devoir acquérir des terrains voisins à l’actuel stade pour pouvoir opérer les travaux. Basé sur un site de 12 acres, le club a besoin d’un minimum de 20 acres pour procéder à l’agrandissement de l’enceinte. Le cahier des charges du projet prévoit notamment l’acquisition de terrains appartenant à la ville de Londres sur lesquels figurent actuellement une vieille voie ferrée.

En plus de cette première problématique, Chelsea FC doit également trouver un nouveau stade pour évoluer durant au moins deux saisons. En effet, durant la première partie des travaux, le club ne pourra pas exploiter Stamford Bridge. La direction a déjà pris contact avec la fédération anglaise de rugby afin d’envisager un repli au sein du stade de Twickenham. Un déménagement temporaire à Wembley est également à l’étude. Mais dans les deux cas, le club devra affronter plusieurs associations de riverains, puissantes au sein de la communauté urbaine de Londres, qui s’opposeront à l’organisation de rencontres régulières de Premier League dans ces enceintes.

Selon la direction des Blues, le club est actuellement entré dans une phase de consultation afin de peaufiner son projet. Les dirigeants de Chelsea FC évoquent leur projet aux élus locaux, aux fans du club ainsi qu’à d’autres parties prenantes afin de faire valider ce projet ou d’y apporter des corrections. Néanmoins, le club aimerait régler les obstacles rapidement afin de ne pas prendre trop de retard sur ses concurrents en matière de revenus de billetterie…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer