Stratégie

Chelsea signe un nouveau partenariat avec Levy Restaurants

En fin de semaine dernière, le club de Chelsea a annoncé la conclusion d’un nouveau partenariat avec Levy Restaurants qui se chargera de l’approvisionnement et de la confection des plats pour l’ensemble des structures du club. Une annonce qui montre la volonté de la direction de restructurer certains services du club…

Les directions de Chelsea et de Levy Restaurants étaient heureuses d’annoncer leur collaboration lors d’une conférence de presse organisée le 14 août dernier. Les deux acteurs de ce partenariat ont clamé leur joie d’initier une coopération de la sorte. Colin Bailey, directeur général de Levy Restaurants UK a été le premier à prendre la parole : « Nous sommes ravis de démarrer une collaboration avec Chelsea FC. Nos deux marques possèdent une notoriété internationale, une expertise dans leur domaine et des valeurs partagées. Notre partenariat reflète la volonté de nos deux enseignes de positionner le client au centre de l’attention. » Ron Gourlay, directeur général de Chelsea FC n’a également pas caché sa satisfaction : « Nous sommes ravis de travailler en collaboration avec Levy Restaurants afin de toujours améliorer notre qualité d’accueil de nos nombreux visiteurs qui se rendent à Stamford Bridge. »

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




En quoi consiste exactement ce partenariat entre Levy Restaurants et Chelsea ? La firme de restauration américaine prendra en charge l’achat et la réalisation de repas au sein de l’enceinte de Chelsea Stamford Bridge, au centre d’entrainement du club (à Surrey) ainsi que dans le club privé de remise en forme du club.

Si aucun montant financier n’a été évoqué lors de la conférence de presse, ce partenariat devrait surtout aider le club de Chelsea FC à réaliser de substantielles économies. En effet, Levy Restaurants devrait prendre en charge une partie des coûts d’achats et de réalisation des plats en contrepartie d’une visibilité accrue au sein des différents canaux de communication du club. Une économique qui pourrait être significative car le club de Chelsea FC sert en moyenne 1,15 millions de repas à Stamford Bridge, un nombre si important du à l’organisation de multiples congrès et événements privés au sein de l’enceinte des Blues tout au long de l’année.

De son côté, Levy Restaurants n’est pas un novice dans le domaine sportif. La firme, via notamment sa maison mère Compass Group, s’occupe notamment de la confection des repas des offres d’hospitalité au sein des enceintes de Twickenham ou encore au Millenium Stadium. Levy Restaurants possède également une solide expérience aux Etats-Unis avec les stades de Rio Tinto, Utah ou encore au New Atlanta Stadium. La firme basée à Chicago a également dernièrement renouvelée son partenariat avec le Barclays Center.

Chelsea FC restructure certains services pour réaliser des économies

Ce partenariat signé avec Levy Restaurants marque la volonté de Chelsea FC de restructurer certains services. Avec un partenaire tel que Levy Restaurants, Chelsea FC bénéficie de l’expertise d’un acteur majeur du secteur qui pourra rationaliser les coûts sur ce poste de dépenses.

Car le club de Roman Abramovich n’est pas forcément serein concernant le respect du fair-play financier. Si les Blues n’ont pas été sanctionnés en mai dernier par le dispositif, le club a tout de même accusé un déficit de 49,4 millions de livres lors de la saison 2012-13. Si la formation n’a pas subi les foudres de l’UEFA, elle le doit à un investissement de 15 millions de livres dans le développement de son centre de formation qui a pu être exclu du déficit du club londonien.

résultat net chelsea fc 1999-2013

Pourtant, lors de la saison 2012-13, le club de Chelsea a réalisé un chiffre d’affaires important de 255,8 M£, soit seulement 2 M£ de moins que celui réalisé lors de l’exercice 2011-12, année de la victoire en Ligue des Champions. Les Blues doivent cet excellent chiffre d’affaires à une progression importante de ses revenus commerciaux, atteignant 79,6 M£.

Cette hausse de 19% des revenus commerciaux sur un an n’a pas suffi à équilibrer le bilan financier du club. En 2012-13, Chelsea FC possédait toujours la deuxième masse salariale de Premier League, pesant 176,56 M£, soit un ratio 69% correspondant aux limites tolérées par l’UEFA (70%). Désormais, en complément de l’augmentation des revenus, le club de Chelsea FC devra s’attacher à réduire certains postes de dépenses afin de ne pas subir de sanctions de la part de l’UEFA.

Google Plus

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer