Stades

Chelsea sans stade fixe à partir de 2018 ?

chelsea stade repli

Le club de Chelsea cherche actuellement un stade de repli afin de disputer ses rencontres de Premier League à Londres durant la rénovation de son enceinte de Stamford Bridge. Mais la direction des Blues n’a toujours pas trouvé la solution idéale.

Une bonne nouvelle peut parfois dissimuler d’importantes difficultés. Alors que le club de Chelsea a reçu en début d’année l’aval des collectivités locales concernant son plan de modernisation de Stamford Bridge – les Blues investiront 500 M£ (584 M€) pour rénover et porter la capacité de leur enceinte à 60 000 places – la direction peine actuellement à trouver une solution pour héberger ses rencontres durant la phase de modernisation.

Et le temps presse pour le Board du club londonien qui souhaite démarrer les travaux en 2018. Alors que l’inauguration de la nouvelle version de Stamford Bridge est prévue pour la saison 2021-22, Chelsea FC a ainsi besoin de trouver un stade de repli durant trois saisons pour accueillir ses rencontres de Premier League, européennes et de coupes nationales.

Pour le moment, le premier choix de la direction de Chelsea FC est l’exploitation du stade de Wembley. Sauf que les Blues se sont fait doubler par Tottenham sur ce dossier. En effet, les Spurs ont déjà obtenu un accord pour exploiter l’enceinte dédiée à la sélection nationale anglaise pour 27 rencontres en 2017-18. Et les Spurs pourraient prolonger leur séjour en cas de retard dans la livraison de leur nouveau stade…

Chelsea veut maintenir ses revenus matchday

Depuis plusieurs semaines, les équipes de Roman Abramovitch planchent sur d’éventuelles solutions alternatives en cas d’échec des tractations pour occuper Wembley. Concernant l’utilisation du stade de Twickenham, Chelsea aurait reçu un véto catégorique de la part de la Fédération Anglaise de Rugby (RFU).

Dernièrement, la direction des Blues se serait intéressée au dossier du Stade Olympique de Londres, actuellement exploité par West Ham United.  Si l’intérêt du club de Chelsea a été plutôt bien reçu dans un premier temps par l’ensemble des parties prenantes, les différentes tensions apparues lors de la dernière opposition entre les deux clubs font craindre des problèmes de sécurité en cas de cogestion de l’enceinte londonienne.

Pour le moment, le Board du club ne dispose pas de la solution idéale pour accueillir ses rencontres durant la période 2018-21. Chelsea a d’ores et déjà écarté les stades actuellement utilisés par Fulham, Crystal Palace, QPR ou encore Millwall. Les prestations offertes ne permettraient pas d’entretenir les revenus « matchday » du club, à hauteur de 70 M£ (82 M€) par exercice. Un enjeu financier important que le club ne peut évacuer en prenant une décision à la légère. Les discussions risquent d’être tendues au cours des semaines à venir…

Source photo à la Une : Wikipedia.org – CC BY-SA 3.0

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer