Economie

Les choix de la sélection brésilienne sont-ils dictés par ses partenaires commerciaux ?

Le quotidien brésilien O Estadao a révélé dernièrement l’existence d’un contrat secret signé entre la Fédération Brésilienne de Football (CBF) et une agence de marketing sportif International Sports Events (ISE) au sujet de l’organisation et de la gestion de la sélection nationale lors des rencontres amicales. Un contrat qui imposerait certains choix sportifs au sélectionneur brésilien. Explications…

La sélection brésilienne est-elle dirigée par une agence de marketing sportif qui fait passer les intérêts commerciaux avant la compétitivité sportive ? La question mérite d’être posée après les révélations réalisées par le quotidien brésilien O Estadao au sujet de l’existence d’un contrat signé entre la fédération brésilienne et l’agence ISE.

Conclu pour la première fois en 2006 et renouvelé en 2011 pour une durée de 10 ans, ce contrat oblige la Fédération Brésilienne à tenir certains engagements contre une importante compensation financière. ISE, qui prend en charge l’intégralité de l’organisation des rencontres amicales de la sélection nationale brésilienne, imposerait au sélectionneur d’aligner une équipe compétitive et présentant un haut « potentiel marketing » lors de toutes les rencontres disputées par la Seleçao.

En vertu du respect de cette clause, la fédération brésilienne percevrait un bonus de l’ordre de 1,05 million de dollars par rencontre disputée. Si l’agence estime que le sélectionneur n’a pas aligné la meilleure équipe possible, la somme reversée à la CBF peut être alors divisée par deux.

Alors que les différents sélectionneurs brésiliens se sont plaints des différentes tournées aux quatre coins du monde pour réaliser leurs matchs amicaux afin de répondre à une logique commerciale, les intérêts des sponsors défendus par ISE iraient donc jusqu’à dicter certains choix sportifs à l’encadrement technique de la sélection. Néanmoins, le contrat ne concernerait que les rencontres amicales et non les compétitions officielles.

Ricardo Teixeira

L’ancien président de la CBF, Ricardo Teixeira, est à l’origine du contrat signé avec ISE

Dans son papier, O Estadao précise que la CBF doit fournir un certificat médical à ISE si un joueur cadre blessé ne peut pas prendre part à un match amical. Un partenariat qui nuit pleinement au travail du sélectionneur, privé de liberté concernant la réalisation de tests afin de préparer au mieux les compétitions officielles.

Enfin, clou du spectacle, le contrat entre la CBF et ISE aurait été signé aux Iles Caïmans. Un protocole établi dans un paradis fiscal afin d’échapper à la taxation brésilienne. Les autorités brésiliennes devraient se pencher prochainement sur cette affaire qui pourrait s’apparenter à une tentative de fraude fiscale…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer