Economie

Le clash Alessandrini

Dimanche dernier, Romain Alessandrini a réalisé deux sorties médiatiques fracassantes à l’encontre de ses dirigeants du Stade Rennais. Donnant une interview dans l’émission dominicale de TF1 Téléfoot et au quotidien L’Equipe, il revient sur son transfert avorté à l’OM et les promesses non-tenues par la direction du club breton. Explications…

Si Frédéric de Saint-Sernin avait prévu de passer un dimanche tranquille en famille après une période de transferts très agitée, c’est raté ! Hier, il a pu lire puis écouter les déclarations explosives de son ailier gauche Romain Alessandrini à son encontre.

Entre autre, le milieu de 24 ans revient sur des promesses que la direction du Stade Rennais aurait faites à son encontre pour le convaincre de rester après avoir repoussé les différentes offensives de l’OM. Les promesses sont financières, sujet sensible au Stade Rennais.

Un problème de revalorisation salariale pour Romain Alessandrini

Le problème est assez simple à comprendre : les agents de l’ex joueur de Clermont Foot ont demandé une revalorisation salariale comprise entre 120 000 et 150 000 euros. La revalorisation doit être sèche, sans clause importante. Aujourd’hui, Alessandrini touche environ 50 000 euros par mois au Stade Rennais.

Après la grave blessure subie par le joueur en février dernier et la nouvelle politique salariale instaurée cet été, les dirigeants du Stade Rennais ont préféré faire une nouvelle proposition. Ils ont promis au joueur une augmentation sèche de 50% de son salaire. Puis, une nouvelle réévaluation interviendra quand il aura effectué 4 matchs (à hauteur de 75% de son salaire initial). Enfin si le joueur est de nouveau convoqué en Equipe de France, alors son salaire sera augmenté de 100% (par rapport à son salaire initial) pour atteindre un montant légèrement supérieur à 100 000 euros par mois, soit l’un des plus gros salaires du club.

Alessandrini

Romain Alessandrini n’est pas satisfait de la proposition effectuée par le Stade Rennais.

Cette proposition a été mal accueillie par l’entourage d’Alessandrini. Le joueur estime que les dirigeants remettent en cause sa capacité à atteindre de nouveau son niveau de février dernier. Romain Alessandrini s’est senti trahi, et il a alors décidé de réaliser ses sorties médiatiques avec l’aide de ses agents.

Frédéric de Saint-Sernin critique l’attitude de son joueur

Si le président rennais Frédéric de Saint-Sernin n’a pas condamné Romain Alessandrini ; il n’a néanmoins pas tardé à réagir et à critiquer l’attitude de son joueur. Il n’hésite pas à replacer son attitude dans le contexte ambiant du football français : «L’attitude d’Alessandrini se situe au cœur des maux qui éloignent le football des spectateurs, les excès de l’argent, l’individualisme». Malgré la déception, il ne tient pas à prendre des sanctions financières à l’encontre de son meneur de jeu.

Après avoir entendu les deux versions, l’ensemble de l’univers médiatique français a pris position pour la direction du Stade Rennais (à l’exception de Pierre Menes). A l’heure où critiquer le comportement des footballeurs français est devenu un sport national, Romain Alessandrini  apparait comme le nouveau bouc émissaire  Cette histoire a permis de redonner le sourire à Florian Thauvin. Sa traversée avec fortes turbulences du champ médiatique semble terminée…

Google Plus

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer