Economie

Classement de Ligue 1 des recettes de billetterie

Ecofoot dresse aujourd’hui le classement de Ligue 1 des recettes de billetterie pour la saison 2010/11 à partir du bilan financier publié par la LFP courant avril. Les chiffres montrent que le classement des revenus ne suit pas toujours celui des affluences moyennes.

Au sommet de ce classement figure l’axe PLM si cher au président Frédéric Thiriez. Marseille domine avec plus de 25 millions d’euros de revenus générés par la billetterie. Le Vélodrome a souvent fait le plein lors du dernier exercice et les prix avaient augmenté en début de saison suite au titre remporté lors de la saison 2009/10. Mais l’OM risque de souffrir cette saison de la fermeture partielle du stade pour cause de rénovation.

Le Stade Vélodrome a permis à l'OM d'engendrer plus de 25 millions d'euros au cours de la saison 2010/11

L’Olympique Lyonnais figure au deuxième rang avec 20 millions d’euros de revenus (estimation réalisée). L’OL bénéficie d’une bonne affluence moyenne et de prix relativement élevés. Le PSG, avec une affluence en baisse, occupe le troisième rang avec 18 ,1 millions d’euros. Mais le PSG version qatarie pourrait tutoyer les sommets à l’issue de cet exercice.

Bordeaux et Rennes complètent le top 5

Lens, qui figure sur le podium des affluences moyennes, n’occupe que le 7ème rang des revenus avec 5,5 millions d’euros. Lille, avec une affluence deux fois moins importante, talonne le club sang et or avec approximativement le même revenu.

Malgré une descente en Ligue 2, le stade Felix Bollaert affiche la troisième affluence moyenne sur la saison

Bordeaux et Rennes complètent le top 5. Le club aquitain génère 7,5 millions de revenus alors que les Bretons en sont à 6,3 millions. Saint-Etienne, qui occupe pourtant le 4ème rang au niveau des affluences moyennes, ne pointe qu’à la 6ème place avec 5,9 millions d’euros.

Les places sont serrées dans le ventre mou

Le plus gros écart entre affluence moyenne et revenus concerne le club de Toulouse. 8ème affluence moyenne, les Violets ne sont qu’au 17ème rang en termes de revenus avec 2,2 millions d’euros. Auxerre réalise le chemin inverse avec une pauvre 17ème place en affluence moyenne mais un beau 10ème rang au niveau des revenus avec 4,7 millions d’euros. Le club bourguignon a profité de sa qualification en Ligue des Champions pour remonter les prix des places.

Enfin, les trois clubs ayant une affluence moyenne inférieure à 10 000 personnes sont aux trois dernières places avec moins de 2 millions de revenus. Nice pointe à la 18ème place et compte sur son nouveau stade pour booster ses revenus. Arles-Avignon est dix-neuvième à cause d’une saison cauchemardesque pour les Provençaux. Enfin, Monaco ferme la marche. Mais en cas de remontée en Ligue 1, il y a fort à parier que le club de la Principauté va retrouver une place dans la première partie de tableau avec un actionnaire prêt à mettre les moyens pour la construction d’une grande équipe.

[table id =16 /]

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer