Economie

Quels sont les clubs européens générant les plus gros revenus?

Comme chaque année, le cabinet Deloitte a sorti son étude intitulée Football Money League visant à dresser le top 20 des clubs européens générant les plus gros revenus opérationnels. Pour l’édition 2015, le cabinet s’est ainsi intéressé aux revenus de la saison 2013-14 de l’ensemble des clubs européens. Sans surprise, de nombreux clubs de Premier League s’immiscent dans ce top 20. Explications…

Le leader du classement 2015 de la Football Money League est inchangé par rapport à l’édition précédente. Le Real Madrid a généré le plus gros revenu opérationnel (matchday, droits TV, recettes commerciales) d’Europe lors de la saison 2013-14. Le club Merengue atteint presque la barre des 550 M€ (549,5 M€) ce qui constitue une forte progression par rapport à l’édition 2014 du classement où il n’avait généré que 518,9 M€ (+ 5,9%). Cette hausse est notamment due à la performance sportive du club qui a remporté la Ligue des Champions lui permettant d’enregistrer une légère hausse de ses recettes télévisuelles. Le club a surtout très bien travaillé sur le plan commercial en accélérant considérablement les revenus générés par cette source (231,5 M€ vs 187,2 M€ en 2012-13).

classement général deloitte 2015

Si la première position du Real Madrid ne surprend pas, la place de dauphin de Manchester United est plus intrigante étant donné les performances sportives enregistrées par les Red Devils lors de la saison 2013-14. De plus, Manchester United gagne deux places par rapport à l’édition précédente. Le club mancunien doit son revenu de 518 M€ à la hausse des droits TV de Premier League et à l’entrée en vigueur de son contrat de sponsoring avec Chevrolet. Le club mancunien est également très actif en matière de contrats régionaux de sponsoring. Le club mancunien maintient également sa première place en matière de revenus « matchday ». Néanmoins, son absence en Ligue des Champions devrait significativement impacter son classement lors de l’édition 2016 du classement Deloitte.

revenus matchday 2015

Alors que le FC Barcelone figurait au 2ème rang du classement 2014, le club catalan a chuté du podium pour se retrouver seulement en 4ème position lors de la nouvelle édition du classement Deloitte avec un revenu généré de l’ordre de 484,6 M€. Le club paie une stagnation des revenus par rapport à la saison 2012-13. Le club a notamment disparu du top 5 des clubs européens générant les plus gros revenus commerciaux.

Le PSG est le seul représentant de Ligue 1

Par rapport à l’édition précédente, le PSG maintient son 5ème rang. Le club parisien a généré un revenu de 474,2 M€ contre 398,8 M€ lors de l’année précédente. Ce bond en avant ne permet pas au PSG de gagner de nouveaux rangs mais il consolide sa place dans le top  européen. Bien évidemment, dans le calcul, Deloitte a pris en compte l’intégralité du contrat de partenariat qui lie le PSG à QTA (contrat dévalué par l’UEFA concernant l’examen du respect du fair-play financier). Grâce à ce partenariat, le PSG domine le classement européen des revenus commerciaux avec des recettes estimées à 327,7 M€ ! Le club parisien domine largement son plus proche poursuivant, le Bayern Munich, qui ne génère que 291,8 M€ de revenus commerciaux.

revenus commerciaux top 5 européen

Malheureusement, le PSG est le seul représentant de Ligue 1 dans ce classement lors de l’édition 2015. Néanmoins, à l’avenir, les deux olympiques auront les moyens de se glisser dans le top 20 européen. Grâce à son nouveau stade et à une qualification régulière en C1, l’OL espère dépasser la barre des 200 M€ de revenus par saison. Un montant qui pourrait repositionner l’OL autour du 15ème rang. De même, l’OM pourrait ambitionner le même niveau de revenus grâce à la modernisation de son enceinte.

La Premier League domine le classement

Dans le top 20 européen dressé par le cabinet Deloitte, trois clubs font leur entrée par rapport à l’édition précédente. Le SSC Napoli fait son retour après avoir disparu en 2014 (22ème position). Le club napolitain doit son apparition à sa participation à l’édition 2013-14 de la Ligue des Champions qui lui permet de gonfler ses revenus matchday et télévisuels. Néanmoins, il pourrait bien disparaitre de nouveau en 2016 à cause de son échec en tour préliminaire de C1 face à l’Athletic Bilbao lors de l’édition 2014-15.

Enfin, deux nouveaux clubs de Premier League font leur entrée dans le top 20 européens. Il s’agit de Newcastle United et d’Everton FC qui se classent respectivement aux 19ème et 20ème rangs. Les deux clubs profitent notamment de la hausse des droits TV en Premier League pour parvenir à intégrer le classement Deloitte. Ces deux nouveaux éléments portent à 8 le nombre de représentants de Premier League au sein de ce classement, témoignant de la puissance économique du championnat anglais.

recettes télévisuelles top 5 européen

Enfin, l’Atletico Madrid réalise la plus belle progression en gagnant 5 places par rapport à la saison précédente en se hissant au 15ème rang avec des recettes à hauteur de 169,9 M€. Néanmoins, ce classement n’est pas à la hauteur des résultats sportifs obtenus par le club, remportant le championnat de Liga BBVA et atteignant la finale de C1. Le club madrilène doit notamment ce rang à la faiblesse de ses revenus commerciaux (40,9 M€). Un aspect qui devrait changer avec l’arrivée d’un nouvel homme fort chinois dans le capital du club…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer