Economie

Classement des droits audiovisuels des clubs de Ligue 1

Après la publication par la LFP des comptes des 20 clubs de Ligue 1 pour l’exercice 2011-2012, Ecofoot dresse aujourd’hui le classement des revenus audiovisuels pour cette saison. Il comporte peu de surprises mais il souligne la dépendance des clubs envers les droits TV.

Le classement des droits audiovisuels de Ligue 1 réalisés par Ecofoot pour la saison 2011-2012  diffère de ceux qui ont été publiés précédemment par d’autres médias. Pour réaliser celui-ci, nous avons pris en compte l’ensemble des revenus audiovisuels perçus par les vingt clubs de Ligue 1. Ainsi, nous avons intégré les revenus issus de toutes les compétitions : championnat, coupes d’Europe et coupes nationales.

La prise en compte de ces nouveaux paramètres change la donne par rapport au classement des droits TV exclusifs au championnat. Si dans ce dernier, le podium est constitué dans l’ordre par l’OL, le PSG et l’OM ; les droits TV issus des Coupes d’Europe et surtout de la Ligue des Champions font évoluer le haut du tableau.

Le LOSC s’immisce sur le podium des droits TV

Pour la plupart des clubs, la quasi-totalité des revenus proviennent des droits TV issus du championnat de Ligue 1. Les montants du championnat sont répartis selon trois critères : le classement final en fin de saison, l’historique sportif sur 5 saisons et enfin la popularité du club évaluée selon le nombre de retransmissions en prime time (choix 1 et 2).

Cependant, le classement est également chamboulé par deux autres compétitions. La plus importante est la Ligue des Champions. Des revenus TV conséquents proviennent de cette compétition. Ceux-ci dépendent essentiellement des résultats sportifs et du montant des droits TV payé par les diffuseurs nationaux à l’UEFA. Enfin, la Coupe de la Ligue joue également un rôle notamment pour les deux finalistes. L’Europa League pourrait également avoir son mot à dire à condition qu’un club français atteigne les ¼ de finale de la compétition.

Ainsi, en intégrant tous ces paramètres, l’OM seulement dixième en championnat, récupère la première place des droits TV sur la saison. Elle doit cette place à 4 paramètres. Tout d’abord, malgré un mauvais classement, le club olympien perçoit tout de même le troisième montant pour les droits de Ligue 1 (39,5 M d’euros) grâce à son classement sur les 5 dernières années et son nombre de diffusions. Ensuite, le club a également atteint les ¼ de finale de la Ligue des Champions et il a remporté la Coupe de la Ligue. Au final, le club empoche sur la saison la somme de 70,5 millions d’euros.

L’OL est deuxième de ce classement avec le plus gros revenu des droits TV issus exclusivement de la Ligue 1 (43,8 M d’euros). Le club lyonnais récupère également de belles sommes issues de la Ligue des Champions (1/8èmes de finale), coupe de la Ligue (finaliste) et de la coupe de France (vainqueur). Au total, le club de Jean-Michel Aulas a récupéré environ 65 millions d’euros. Enfin, le LOSC se hisse sur le podium. Seulement 4ème concernant les droits TV de la Ligue 1, le club nordiste profite de sa participation en Ligue des Champions pour dépasser le PSG.

Seydoux droits TV ligue 1

Michel Seydoux peut être heureux. Grâce à la participation de son club à la Ligue des Champions, le LOSC monte sur le podium des droits TV

Le champion en titre, Montpellier ne figure qu’en 6ème position des revenus audiovisuels avec 36,3 millions d’euros. Le club héraultais paie son déficit de popularité et sa non-participation à une coupe européenne. Mais le club progressera la saison prochaine grâce à sa figuration dans la coupe aux grandes oreilles.

Les clubs en Ligue 1 trop dépendants des droits TV

L’écart de revenus entre le leader Marseille et le dernier Dijon est conséquent. Pendant que l’OM perçoit plus de 70 millions d’euros de recettes TV ; Dijon reçoit de son côté 14,2 millions d’euros soit presque 5 fois moins. Si les résultats sportifs comptent, les clubs ne doivent pas négliger leur image car une partie des revenus des droits TV exclusifs à la Ligue 1 sont redistribués au nombre de diffusion TV en prime time. Ainsi Lorient qui cultive l’image du beau jeu, parvient à grimper à la 13ème place du classement malgré une saison terminée au 17ème rang.

Gourcuff Lorient droits TV ligue 1

Grâce à son entraîneur, Lorient a acquis une étiquette de beau jeu. Cela lui permet de grappiller des places chaque saison au classement des droits TV.

Enfin, les clubs sont toujours trop dépendants aux revenus TV. En moyenne, les droits audiovisuels assurent 63% des revenus globaux d’un club de Ligue 1 sur la saison 2011/12. Cette dépendance est dangereuse en cas de renégociation des droits à la baisse. Le record est détenu par Ajaccio dont 79% de ses revenus proviennent des droits TV. Seul le PSG, grâce à un mécénat exercé par l’actionnaire qatari, bascule sous les 50%. La France est encore loin du modèle Allemand où le merchandising et la billetterie ont une part importante dans les revenus des clubs.

[table id =38 /]

Google Plus

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez44
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer