Economie

Classement des droits TV de Ligue 1 saison 2012-13

Avant la communication officielle qui sera effectuée aux différents clubs par la LFP lors de l’assemblée de jeudi prochain, Ecofoot dresse le classement de Ligue 1 des droits TV pour la saison 2012-13. Quelques surprises sont à l’ordre du jour.

Si le PSG a dominé sportivement le championnat de Ligue 1 cette saison, il ne figure pourtant pas au sommet des droits audiovisuels. Le club de la capitale est devancé par son meilleur ennemi, l’Olympique de Marseille. En effet, l’OM percevra fin juin un chèque de près de 48 millions d’euros contre « seulement » 44 millions pour le PSG.

Mais comment se fait-il que l’OM, qui a terminé deuxième du championnat, touche plus d’argent que le champion en titre ? Les droits TV ne tiennent pas uniquement compte du classement final à l’issue de la saison. Deux autre critères sont pris en considération : le classement sportif sur les cinq dernières saisons et la popularité mesurée au nombre de diffusions du club en choix 1 ou 2 lors de la saison écoulée.

 Sur le critère de la popularité, l’OM et le PSG sont au même niveau. En revanche, sur les cinq dernières saisons, l’OM reste encore loin devant le Paris Saint-Germain. Ainsi, le classement des droits TV ne suit pas fidèlement l’ordre sportif de la saison 2012-13.

Malgré une décevante 7ème place, les Girondins de Bordeaux toucheront le 4ème montant des droits TV

L’autre grand gagnant de ce classement est le club de Bordeaux. Après une anecdotique 7ème place en championnat, les Marines et Blancs percevront tout de même le 4ème montant des droits TV avec plus de 32 millions d’euros. Les Girondins peuvent remercier leur 4ème place de la saison passée et leur titre de champion qui est toujours pris en compte.

Jean Louis Triaud droits TV ligue 1

Jean Louis Triaud peut être heureux : son club a remporté la coupe de France et il se situe au 4ème rang du classement des droits TV.

A l’inverse, l’OGC Nice ne pointe qu’au septième rang malgré sa somptueuse 4ème place en championnat. Le club azuréen touchera un peu plus de 26 millions d’euros. Cela constitue tout de même une jolie augmentation pour le club du président Rivère. Les Niçois étaient plutôt habitués à recevoir autour des 15 millions d’euros en droits TV lors des saisons précédentes.

L’ex champion en titre, Montpellier, retombe dans le ventre mou du classement des droits TV en ne figurant qu’au onzième rang avec 19,6 millions d’euros. Le manque à gagner est considérable par rapport à l’an dernier. Le club de l’emblématique président Loulou Nicollin sera surement obligé de vendre quelques éléments cet été pour faire face à cette réduction des revenus.

Sans surprise, les trois derniers du classement sont les trois clubs relégués en Ligue 2. Nancy pointe à la dix-huitième place avec un revenu de 15 millions d’euros. Brest, lanterne rouge sportive de cette édition, parvient à se glisser au 19ème rang avec 13,7 millions d’euros. Enfin, Troyes termine bon dernier avec un revenu de 12,9 millions d’euros. Pour ces trois-là, la descente en Ligue 2 va considérablement impacter leurs revenus en droits TV…

[table id =44 /]

Google Plus

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer